Diabète, l’épidémie silencieuse

Vous ne rêvez pas, c'est le nombre de cas de diabète diagnostiqués dans notre pays. A ce stade, c’est une épidémie. Et pourtant… on en parle moins que d'Ebola.

1231973

C’est pourquoi, à la veille des chocolats de Saint-Nicolas, Patrice Goldberg et son équipe se penchent sur le sujet. Corollaire, voici aussi pourquoi il est essentiel d'y consacrer sa soirée. Attention, on ne le voit pas venir, le diabète dit "de type 2", qui survient à partir de 40 ans, saloperie silencieuse et sournoise, qui se développe durant de longues années sans symptôme et sans être détectée. Le pire étant que son apparition est, en grande partie, de notre faute! A force de malbouffer, gras, sucré, sans pour autant se bouger, on se massacre le pancréas et on n'aura qu'à s'en prendre à nous-mêmes (demain, juré, c'est fini les frites, même qu'on ira à la piscine, promis…). Heureusement, à côté des constats qui font peur, Matière grise nous montre aussi des gens qui arrivent à gérer leur glycémie et vivre, quasi, comme avant. Certains en recourant à des injections. D'autres, comme cette ado allemande, grâce à un chien entraîné à détecter son taux de sucre. Puis on verra aussi que la recherche avance, tout particulièrement en Belgique, où l'on tente de greffer des pancréas artificiels (on suivra l'intervention sur un primate, en exclusivité). Pour suivre, deux reportages nous montreront combien les scientifiques belges ne chôment pas. Premier exemple, on les verra chercher des solutions pour recycler les tonnes de cendres toxiques générées par nos poubelles. Ensuite, pour rêver un peu, l'on verra leur contribution au vaisseau spatial Orion, qui apportera un peu de Wallonie sur Mars. La planète, pas la barre bourrée de glucose qui nous rend malades. 

 

Hélène Delforge

Sur le même sujet
Plus d'actualité