Des racines et des ailes: L’héritage enfoui du Rhône

Loin d’un cours d’histoire rébarbatif, un passionnant documentaire sur l’Antiquité romaine.

22029

Quel gamin n’a pas rêvé, devant les exploits d’Indiana Jones ou d’Allan Quatermain, de devenir un grand archéologue à la recherche de mille trésors? Certes, le métier a fort peu à voir avec les romanesques aventures de ces héros sans peur et sans reproche. Mais le documentaire de Saléha Gherdane pour Des racines et des ailes n’en est pas moins captivant. Le protagoniste se nomme ici Luc Long, sympathique archéologue arlésien en charge des campagnes de fouilles du DRASSM (Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines). Son équipe est célèbre pour avoir mis au jour, en 2007, une magnifique et rarissime tête de Jules César dans les eaux troubles du Rhône.

Deux ans plus tard, ses hommes entament dans les profondeurs du fleuve une des plus importantes campagnes de fouilles françaises des cinquante dernières années. Les perles de l’Antiquité qui se révèlent bientôt à eux n’ont rien à envier au portrait de l’empereur romain. Elles éclairent tout un pan de l’histoire d’Arles, opulente ville romaine et place stratégique de l’empire qui n’a pas encore livré tous ses secrets. Entre plongées sous-marines, reconstitutions en images de synthèse et enquêtes sur les origines des vestiges, aucune chance de s’ennuyer dans ce documentaire particulièrement instructif.

Sur les pas de Luc Long, le téléspectateur embarque pour Ephèse en Turquie, ancienne cité grecque dont le culte de la déesse Artémis s’est diffusé tout autour de la Méditerranée. D’une rive à l’autre, le voyage est également ponctué de riches étapes dans la Gaule de César. Et peu à peu, au fil des découvertes, se dresse un fabuleux tableau des échanges économiques, commerciaux et culturels sous l’Empire romain d’Occident. Les vieilles pierres sont terriblement bavardes…

30 mars: France 3 20h35: Des racines et des ailes: L'héritage enfoui du Rhône

Sur le même sujet
Plus d'actualité