[CULTURE] 67e Festival de Cannes: Cérémonie d’ouverture

BeTV nous invite à assister au coup d’envoi de la grand-messe du cinéma mondial. En direct, en clair, et au premier rang.

1101316

Pour ouvrir les festivités du 67e Festival de Cannes, les ingrédients indispensables d’un bon cru seront: un maître de cérémonie sexy (l’élégant Lambert Wilson), un film d’ouverture princier (le biopic Grace de Monaco avec Nicole Kidman). Et une soirée d’ouverture sous la houlette d’unjury très hype présidé par la réalisatrice néo-zélandaise Jane Campion (unique femme "palmedorisée" pour La leçon de piano en 1993), entourée entre autres des actrices Carole Bouquet, Sofia Coppola ou de l’Iranienne Leila Hatami (Une séparation), des acteurs Willem Dafoe, Gael Garcia Bernal et du réalisateur danois Nicolas Winding Refn (Drive).

Dix-huit films se disputeront la Palme d’or de l‘ultra-select compétition officielle. Au programme? Un cinéma d’auteur français très en vogue – Olivier Assayas (Sils Maria, avec Juliette Binoche), Bertrand Bonello pour le très attendu Saint Laurent, Michel Hazanavicius qui revient sans Jean Dujardin mais avec Bérénice Bejo pour The Search, ainsi que le vétéran Jean-Luc Godard (Adieu au langage). On retrouvera certains habitués cannois (Mike Leigh, Ken Loach et les frères Dardenne – premier cocorico belge) et les toujours sulfureux Tommy Lee Jones (The Homesman), Atom Egoyan (Captives), David Cronenberg (Maps to the Stars, avec Julianne Moore) et Xavier Dolan (Mommy). Côté scandale, il faudra aussi compter avec la section "Un certain regard" et L’incomprise d’Asia Argento, avec Charlotte Gainsbourg. Autres cocoricos belges de cette saison cannoise: Alleluia de Fabrice du Welz, sélectionné à la "Quinzaine des réalisateurs", et le court métrage Les corps étrangers en officielle. Moustique aura ses envoyés spéciaux sur la Croisette (Jérôme Colin, Juliette Goudot et Thierry Van Wayenbergh) ainsi qu'un blog spécial Cannes à consulter sur le site www.moustique.be. Bon festival!

Sur le même sujet
Plus d'actualité