Coûte que coûte: espèce de cornichon

Comment les  "bébés concombres" ont-ils conquis le monde? Coûte que coûte répond en se plongeant dans le bocal.

886117

Il y a 3.000 ans, dans l'Himalaya, un légume nommé concombre profitait joyeusement d'une jolie vue sur les reliefs environnants. Il vivait heureux et faisait beaucoup d'enfants. Mais un jour, un impitoyable agriculteur décida de kidnapper plusieurs bambins de monsieur Concombre, de les enfermer dans un bocal et de remplir celui-ci de vinaigre.

Objectif: créer un condiment à la fois mignon et croquant, puis transformer son petit commerce en business planétaire. Ainsi naquit le cornichon. Si l'histoire est insoutenable, elle reste l'une des plus racontées lors des feux de camp familiaux entre cucurbitacées. Qui, aujourd'hui, se remémorent ces atrocités en se disant que, finalement, le sacrifice en valait la peine…

Car l'air de rien, le cornichon a fait du chemin. Les cuistots inspirés ne peuvent pas s'en passer pour concocter leur fameuse sauce rémoulade. Les cacahuètes et saucisses Zwan ont dû lui faire une place lors des apéritifs un tantinet branchés.

Et une grande marque de fast-food made in Belgium en est complètement dingue, plaçant une tranche de cornichon dans les hamburgers préférés des enfants (qui l'enlèvent à chaque fois, sûrement en hommage à l'histoire narrée ci-dessus… tout s'explique). Coûte que coûte a donc décidé de s'intéresser à ces petits martyrs verts façonnés principalement en Chine (plus gros producteur mondial) et en Inde (premier exportateur mondial).

C'est probablement dans ce dernier pays qu'ont grandi les cornichons de vos salades. C'est également là-bas qu'une douzaine de fermiers sont déjà devenus millionnaires grâce à la culture du concombre masqué. Pas de doute: l'expression "ça sent le vinaigre" ne veut pas dire la même chose pour tout le monde…

Sur le même sujet
Plus d'actualité