Coûte que coûte: Bio or not bio?

Dès que science et agriculture se sont entremêlées dans l'entre-deux-guerres, les premières voix se sont élevées pour regretter l'agriculture traditionnelle. Aujourd'hui, ce mouvement s'est doté d'une étiquette - le bio - et lutte principalement contre la présence de pesticides dans nos fruits, légumes et tranches de viande.

907779

Sa réputation de cherté l’empêche toutefois de percer dans toutes les couches de la population. Et par ailleurs, en se concentrant uniquement sur les pesticides, on oublie parfois qu’un produit bio n’est pas forcément vert. Un fruit importé du Pérou, par exemple, peut avoir une empreinte écologique similaire à son équivalent chimique.

Bio or not bio analyse notre relation difficile à ce label. Et, surtout, tente de savoir s’il est vraiment si coûteux que cela, avant de se pencher sur le bio "low cost" et ses zones d’ombre. –

Sur le même sujet
Plus d'actualité