Coupe de belgique: Finale Anderlecht/Bruges

Anderlecht affronte son éternel rival brugeois en finale de la Coupe de Belgique. Avec l’occasion de le rejoindre au palmarès.

1314847

Enfin, on la tient, cette finale digne de ce nom! Car, soyons honnête, ces dernières années, la Coupe de Belgique a perdu pas mal de son aura, et vu parallèlement ses spectateurs la déserter. Les raisons? Un système favorisant les grandes équipes, une qualification moins automatique pour la Coupe d’Europe, une manne financière limitée et plus récemment, l’apparition des lourds play-offs en championnat.

Mais si, cette saison, Anderlecht et Bruges ont pu si bien tenir leur rang (y compris en Coupe d’Europe, puisque Bruges jouait encore face à Istanbul ce jeudi), les deux ténors du championnat le doivent davantage à la richesse de leur noyau actuel qu’à la relative clémence du tirage au sort (Alost, Courtrai, FC Malines et le Cercle pour les Blauw en Zwart; Eisden, RC Malines, Zulte et Gand pour les Mauves). Effectivement, ce n’est pas chaque saison qu’on retrouve autant de joueurs de calibre international, tant d’un côté (Ryan, Duarte, Silva, Refaelov, Simons, Meunier…) que de l’autre (Proto, Deschacht, Rolando, Vanden Borre, Marin, Defour – normalement absent -, Mitrovic…). L’énumération de ces noms ronflants nous permet de bien nous rendre compte que le championnat de Belgique, malgré les critiques, sait encore attirer du beau monde.

Historiquement, les deux finalistes, qui s’affrontent pour la troisième fois au stade ultime après les éditions 1977 et 1994, ont souvent démontré un certain intérêt envers le trophée: Bruges menant 10 titres à 9 (le Standard s'en tient à 6). Bref, à l’heure où beaucoup de suiveurs s’interrogent quant à la tournure que doit prendre la compétition, celle-ci a ce dimanche une belle occasion de démontrer sa valeur. L’affiche, de plus disputée un week-end, devrait d’ailleurs permettre au Stade Roi Baudouin de faire le plein.

Sur le même sujet
Plus d'actualité