Client List – Saison 1

Ou quand Jennifer Love Hewitt tente de casser son image en jouant une mère de famille prostituée.

1216757

Jennifer Love Hewitt a le chic pour incarner des gentilles nunuches. Des personnages toujours pleins de bonnes intentions et qui lui offrent le loisir de jouer les biches effarées, ça, elle adore. On a pu s’en rendre compte encore récemment alors qu’elle s’amuse à se faire peur dans Ghost Whisperer, feuilleton dans lequel elle taille une bavette aux fantômes. Mais voilà, l’ex-comédienne de La vie à cinq n’est pas qu’une gentille fille. Elle peut aussi endosser des rôles plus matures, comme c’est le cas avec Client List.

Série réalisée sur deux saisons par la chaîne américaine Lifetime entre 2012 et 2013, et dérivée d’un téléfilm homonyme, cette fiction produite par Jennifer Love Hewitt elle-même raconte l’histoire de Riley Parks. Une mère de famille lâchement abandonnée par son mari (Brian Hallisay, Mistresses), qui n’a d’autre solution que de vendre ses charmes par le biais d’un spa pour arrondir ses fins de mois. Et ainsi accessoirement, nourrir ses deux mioches. Il ne lui faudra d’ailleurs que peu de temps pour se laisser convaincre par Georgia Cummings (Loretta Devine, Grey's Anatomy), la gérante de l’institut, que ce job n’est pas si honteux. Et puis, pour ne rien gâcher, la plastique des éphèbes auxquels Riley donnera un "coup de main" est souvent irréprochable… Vu comme ça, le pitch paraît sulfureux. Mais tout ici, bien qu’évidemment déconseillé au jeune public, reste convenable. Client List n’est en rien une production érotique. Tout est suggéré. Mieux: pour alléger sa conscience, et en plus des petites gâteries qu’elle leur réserve, l’héroïne s’improvise psy pour remonter le moral de ses patients. Ce n’est donc pas aujourd’hui que l’actrice changera son image. Y parviendra-t-elle avec sa nouvelle participation à Esprits criminels? On en reparle!

Plus d'actualité