Chat bleu, chat noir

Quatrième volet de la saga La plus belle histoire des femmes, Chat bleu, chat noir nous propulse dans l’effervescence du Paris des années 20.

809197

On y retrouve la flamboyante Sylvaine, paysanne dégourdie montée à la capitale pour s’offrir un avenir.

Devenue danseuse dans un modeste cabaret, la jeune femme n’a rien perdu de son allant: la voici qui se met en tête de créer un nouveau spectacle musical et emporte avec elle toute une troupe d’artistes bohèmes.

Dans la même veine romanesque que les précédents opus, ce téléfilm en deux parties poursuit avec brio la double ambition de son auteur Jean-Louis Lorenzi: raconter tout à la fois l’histoire du XXe siècle – ici, le renouveau artistique des années folles et les prémices de la Seconde Guerre mondiale – et l’émancipation des femmes françaises. De la belle télévision!

Plus d'actualité