C’est notre affaire: parcs de loisirs, l’envers du décor

Quand Mickey enlève son masque, il fait un peu la grimace. Disneyland Paris a beau battre des records de fréquentation vingt ans après son ouverture, il est toujours lourdement endetté et creuse même ses pertes annuelles.

836627

À quelques kilomètres pourtant, un autre parc d’attractions s’apprête à fêter ses 25 ans d’existence en affichant des bénéfices insolents: celui d’Astérix.

Comment ce "petit" parc français fait-il pour écraser son rival américain et, surtout, garder une forme olympique après tant d’années?

Derrière les montagnes russes, grand Splash et chaises volantes se cache l’une des raisons de ce succès: le Parc Astérix fait partie du groupe La Compagnie des Alpes, qui détient également Walibi, le Futuroscope et de nombreuses remontées mécaniques de sports d’hiver.

Visite guidée dans les coulisses d’un phénomène.

Sur le même sujet
Plus d'actualité