Ce soir sur la Une: Un casse pour deux

On l’appelait "le Chinois". Georges Nguyen Van Loc mêlait un faciès tout droit tiré d’un film de John Woo avec le sang chaud de son Marseille natal.

58062

Commissaire de choc, gros bras redouté des caïds de la cité phocéenne, ce personnage immortalisé par une série de TF1 connaîtra pourtant, en 1987, la plus grosse gifle de sa carrière, retracée dans le documentaire Un casse pour deux. Le 9 février à 8 heures du matin, des braqueurs prennent 23 personnes en otages dans une agence de la Caisse d’épargne. Retranchés, ils se mettent à piller allègrement les coffres.

"Le Chinois" débarque sur les lieux avec son équipe d’intervention, le GIPN. Sans stratégie, Van Loc ne parvient cependant pas à faire bouger les choses. Débarque alors le commissaire Robert Broussard, un Parisien qui, parmi ses faits d’armes, était le patron de l’équipe qui avait abattu Jacques Mesrine. Avec lui, une nouvelle unité d’élite, le Raid. L'incursion sera une véritable humiliation pour Van Loc. Et pendant que celui-ci boudera dans son coin, les braqueurs se feront la malle avec le magot par les égouts. – Q.N.

Un casse pour deux La Une 21h50

Sur le même sujet
Plus d'actualité