Ce soir sur la Une: Les cheerleaders: un mythe américain

Figures du folklore US, les pom-pom girls font des pieds et des mains pour séduire l'Europe.

36944

Appelez-les comme vous voulez: cheerleaders ou pom-pom girls, reines du kitsch ou princesses des stades. Ça ne change rien à leur ambition: enflammer les compétitions sportives des quatre coins du globe. Peu importe si les majorettes, du coup, sont condamnées à faire fantasmer les nostalgiques d'une époque reculée. Parées d'une tenue 100 % light et recrutées sur le seul critère de leur physique souriant, elles possèdent un déhanché qui laisse rêveur. C'est justement ce qu'on leur demande: faire rêver les spectateurs entre deux mi-temps, tout en entretenant la flamme du folklore américain.

Le documentaire diffusé, ce lundi, par La Une est pourtant français. Il prend donc du recul face aux clichés, analysant la symbolique de ces demoiselles bariolées qui, loin des terrains de jeu, s'entraînent comme de véritables professionnelles. Derrière le show se cachent les vœux d'une jeunesse triomphante et pleine de santé qui soutient ses héros. Une certaine idée de la femme, aussi, tant ces danseuses affriolantes semblent toutes dévouées à acclamer le seul spectacle des mâles en quête de victoire. Une analyse qui mérite indéniablement le coup d'œil, puisque désormais, les pom-pom girls font également le bonheur de notre vieille Europe. Voilà une bonne décennie qu'elles s'organisent en clubs ou en troupes, en France comme en Belgique, pour offrir quelques grammes de douceur dans un monde de brutes. Si elles ne sont pas encore devenues des icônes, ce n'est peut-être qu'une question de temps: les Etats-Unis sont en train de batailler ferme pour faire reconnaître la discipline aux Jeux olympiques de 2016… Et là, on risque de croquer définitivement dans la pom.

27 juin: La Une 22h10 – Les cheerleaders: un mythe américain

Sur le même sujet
Plus d'actualité