Ce soir sur La Une: Gad Elmaleh, Papa est en haut?

Avant de passer au cinéma, Gad Elmaleh faisait des sketches. Avec pas mal de classe. Et de talent!

60926

Comme Jamel Debbouze, Gad Elmaleh a déboulé dans le paysage humoristique français telle une fusée. Aussi à l'aise sur scène qu'au cinéma, l'artiste compte à son palmarès le titre "d'acteur le plus drôle de l'année 2007", plus d'une vingtaine de films (dont le dernier Woody Allen et la voix française du Tintin de Spielberg, excusez du peu!) et quatre one-man-show. Autant dire qu'il est rodé. Suffisamment en tout cas pour attirer plus d'un million de personnes à son dernier spectacle Papa est en haut. Avec des scènes de vie, banales au demeurant, qui prennent tout leur sens sous ses mots, Gad Elmaleh ne nous laisse pas d'autre choix que d'embarquer dans son délire. Toniques, explosives, ses lignes de texte font partie de celles qu'on cite dans la vie de tous les jours.

Le Gad qui s'excite sur scène voudrait parler des autres mais ne nous parle que de lui: son expérience, son père, son fils. Dans Papa est en haut?, comme dans ses autres spectacles, il ne caricature (presque) jamais, même s'il grossit le trait. Là où d'autres se complaisent dans un humour potache, Gad Elmaleh se fait maître d'un spectacle touchant mais drôle, peut-être la clé de son succès. Loin de la vague caustique chère à Bedos et Guillon, l'humoriste a la plume sensiblement poilante: qu'il nous parle d'éducation ou de racisme, il ne manque jamais l'occasion de pratiquer l'autodérision, effaçant du même coup les tabous. Sans oublier la musique qu'il maîtrise et utilise dans tous ses spectacles. Mais oui, "Maman est en haut, qui fait du gâteau. Papa est en bas…", ça ne vous rappelle rien? Il est très complet, ce Gad, finalement. Et il sort quand, son CD? Avec lui, tout peut arriver…

16 septembre – La Une 20h50: Gad Elmaleh, Papa est en haut?

Sur le même sujet
Plus d'actualité