Ce soir sur Arte: Les Señores de Hollywood

À l’époque du cinéma muet et des débuts du western, les acteurs hispaniques interprétaient les méchants que les gentils Blancs se faisaient un plaisir de dégommer. C’étaient eux aussi que l’on associait souvent à la passion, à la sensualité et aux plaisirs de la chair en tout genre.

54620

À peine plus tard, c’étaient eux encore qui, des années durant, étaient bannis des studios hollywoodiens à cause de leur accent exotique. Considérés comme différents jusqu’à aujourd’hui, les Latinos ont toujours occupé une place à part dans l’industrie cinématographique. Car Hollywood a constamment entretenu avec ses acteurs hispaniques une relation d'amour-haine à laquelle Arte a choisi de consacrer une soirée.

Si Antonio Banderas ou Penélope Cruz brillent aujourd’hui sur les tapis rouges, ils sont pourtant les rescapés de ce long passé ténébreux. Pendant près d’un siècle, les Latinos ont été moins bien représentés dans l’industrie cinématographique qu’ils ne l’étaient dans la population nord-américaine. On se souvient de quelques noms, tels que Conchita Montenegro et Antonio Moreno dans les années 20. Carmen Sevilla et Sara Montiel trente ans plus tard. Mais c’est souvent à travers les stéréotypes de "latin lovers" que ces acteurs ont gagné leur place sur le devant de la scène. Et ce n’est qu’à partir des années 2000, après le couronnement de Pedro Almodóvar aux oscars, que les Hispaniques ont pris leur revanche.

Arte rend hommage à ces acteurs pas comme les autres avec le film Avant la nuit, qui retrace la vie de l’écrivain cubain Reinaldo Arenas, homosexuel et activiste exilé aux États-Unis. Interprète principal, Javier Bardem démontre ici le talent qui a fait de lui un incontournable du grand écran. De là à crier Viva Hollywood!, titre du docu qui achèvera la soirée?

Magazine Hollywood Latina Arte 20h40

Sur le même sujet
Plus d'actualité