Ce soir (ou jamais!)

En proie à des difficultés financières sans précédent, le service public français s’organise comme il peut.

804663

Et le "trimballage" de sa meilleure émission culturelle depuis 2006 en est une parfaite illustration. Malgré un succès constant sur France 3 depuis ses débuts, Ce soir (ou jamais!) a dû passer de quatre diffusions hebdomadaires à une seule en 2011, avant d’être aujourd’hui appelé à la rescousse par… France 2 pour meubler la case culturelle du vendredi soir.

Mais malgré les évidentes qualités de l’émission de Frédéric Taddeï, le pari est risqué: depuis la fin du long règne de Bernard Pivot (Apostrophes de 1975 à 1990 et Bouillon de culture de 1991 à 2001), tous ses successeurs présumés (Durand, Giesbert, Picouly, Toussaint…) se sont plantés!

Frédéric, on te souhaite donc bonne chance.

Sur le même sujet
Plus d'actualité