Ce monde est fou

Ados bagarreurs et parents excessifs: un cocktail détonant, capable de transformer une banale dispute scolaire en affaire d’État. 

807787

‪Une prise de bec à l’école. Un mot de trop. Une chute. Une clavicule cassée. Ou quand deux adolescents de 14 ans se retrouvent au centre d’une escalade judiciaire, menée par des parents obstinés. Voici en quelques mots le pitch de la fiction au titre évocateur, Ce monde est fou, diffusée ce soir sur France 2.

La violence à l’école fait régulièrement les gros titres des médias, mais les ados d’aujourd’hui sont-ils réellement plus agressifs que ceux d’autrefois? À moins que ce ne soit les adultes qui en fassent trop? Ces questions, les scénaristes Bernard Stora et Badreddine Mokrani (ici également réalisateur) se les sont posées en écrivant ce téléfilm mettant en scène Christine Citti dans un rôle de mère de famille tenace. Face à elle, Sophie Le Tellier défend également son fils. Quant à Nathalie Besançon, elle se glisse dans une robe d’avocate. Un casting convaincant au service d’un sujet fort.

‪Via le thème de la violence en milieu scolaire, cette fiction expose, selon les termes de Bernard Stora, le fait que "nos sociétés développées – et ultra-favorisées, quoi qu’on veuille bien en dire – vivent dans l’illusion du risque zéro, du zéro défaut, de la protection intégrale. Elles jouent à se faire peur, elles multiplient les mises en garde, elle se judiciarisent à l’excès".

Quelques faits divers marquants ont pu ainsi nourrir la plume des auteurs. Leur scénario s’est, entre autres, construit à partir d’une histoire survenue en 2010 à Paris: une bagarre entre ados qui s’était transformée en garde à vue générale. La police avait, notamment, conduit une fille de 14 ans, menottée et en pyjama, au commissariat. Effarement. Notre monde serait-il devenu fou?

Sur le même sujet
Plus d'actualité