Breakout Kings

Les cerveaux de Prison Break récidivent en flirtant encore une fois avec l'univers carcéral.

801863

"Quel manque d’imagination!", est-on tenté de s’exclamer en découvrant que derrière Breakout Kings se cachent deux anciens scénaristes de Prison Break, cette série thriller dans laquelle un génie se faisait incarcérer pour faire évader son frangin, condamné à la peine de mort.

Pris en flagrant délit les doigts dans un vieux pot de confiture, les coupables se justifient. "La prison, c’est une partie de la culture américaine que nous trouvons fascinante, plaide pour sa part Nick Santora. Parce que croupir en taule, ça signifie que vous devez répondre à des règles différentes."

De son côté, son compère Matt Olmstead reconnaît que "la possibilité de ressentir cette atmosphère bien particulière était l’une des clés du succès de Prison Break". Raison de plus, donc, pour que ces deux-là nous renvoient derrière les barreaux. En tant que producteurs exécutifs, cette fois, de cette fiction inédite, diffusée aux USA entre 2011 et 2012 et déjà annulée!

Principale originalité de Breakout Kings: chaque épisode va s’intéresser à mettre en scène une échappée belle différente.

Afin de retrouver la trace des fugueurs, les forces de police – représentées par Charlie Duchamp (Laz Alonso) et Ray Zancanelli (Domenick Lombardozzi) – décident de s’allier à trois anciens fugitifs. En retour, le trio se voit promettre des remises de peine.

Cerise sur le gâteau, les téléspectateurs auront la "joie" de voir réapparaître ce soir, le temps d’un épisode, l’odieux T-Bag, le fameux pédophile qui avait fait frémir les aficionados de Prison Break. "Si j’ai accepté de réendosser ce rôle, c’est parce que ce personnage a changé ma carrière, explique Robert Knepper, son interprète d’abord réticent à cette idée. C’est une manière de remercier le public." De quoi faire frissonner les fans.

Sur le même sujet
Plus d'actualité