Borgen, une femme au pouvoir: saison 2

Après une première saison épatante, le meilleur thriller politique du moment redémarre tambour battant.

659213

On avait adoré À la Maison Blanche, la chef suprême des séries politiciennes. Borgen (Une femme au pouvoir), son pendant scandinave, récolte aujourd’hui tous nos suffrages.

Difficile, en effet, de zapper cette fiction captivante qui expose les rouages de la démocratie danoise en mettant en scène la conquête du pouvoir par une femme et ses sacrifices pour s’y maintenir. Sur fond d’intrigues politiciennes, cette série a d’ailleurs connu un buzz sans précédent puisque la première saison a réuni 1,5 million de téléspectateurs sur une population de 5,5 millions d’habitants. Après le succès de la première salve, la série politique événement revient pour dix nouveaux épisodes menés tambour battant.

On brûle d’impatience. D’autant que le premier chapitre se terminait de manière assez tragique. Birgitte s’est séparée de l’homme qu’elle aimait. Et ses rapports avec ses enfants ont également changé.

Désormais seule, l’héroïne vit en politique 24 heures sur 24 et excelle dans ses fonctions de Premier ministre. « Je ne voulais surtout pas en faire un personnage diabolique ou corrompu que le public aurait détesté, se défend Adam Price, le créateur de la série.

Mais elle possède de multiples facettes: elle est parfois extrêmement ambitieuse, naïve ou cynique. Je tenais à montrer cet aspect de sa personnalité dans la saison 2. À l’instar d’autres personnages majeurs de la série, elle tend vers plus de profondeur et de noirceur. »

Et preuve que Borgen se révèle bien le digne successeur de l’excellente série de NBC, À la Maison Blanche, la chaîne américaine a racheté les droits du hit danois pour en tourner un remake…

Sur le même sujet
Plus d'actualité