Au nom des fils

Le 22 juillet 1998, quatre jeunes, membres d’un mouvement scout dissident dirigé par l’intégriste père Cottard, mouraient noyés lors d’une sortie en bateau au large de la Bretagne.

1313335

Un drame encore alourdi par le décès d’un plaisancier venu leur porter secours. Christian Faure s’empare de ce fait divers pour en livrer sa vision des événements qui suivirent – l’enquête, puis le procès de l’abbé, poursuivi pour homicide involontaire. Il se penche notamment sur l’étonnant endoctrinement des parents des scouts, unis derrière ce prêtre-gourou dont tous refusent d’admettre la responsabilité. Tous, excepté Odile (Léa Drucker), mère de l’un des disparus qui, pétrie de douleur, finit par ouvrir les yeux sur la personnalité de Cottard. Un intéressant sujet sur les dérives sectaires, un tantinet plombé par le manque de relief d’une réalisation qui aurait gagné à être plus subtile.

Sur le même sujet
Plus d'actualité