Argentine, les 500 bébés volés de la dictature

On les appelle les "Grands-mères de la place de Mai". Pendant 35 ans, elles ont parcouru le monde, sans relâche, pour faire connaître leur cause.

810601

Leur calvaire a commencé en 1976 en Argentine. À l’époque, un coup d’État militaire renverse le gouvernement. S’ensuivent huit années effroyables pendant lesquelles des jeunes femmes enceintes sont contraintes d’accoucher cagoulées et se font enlever leurs nouveau-nés.

Au total, 500 enfants sont ainsi arrachés à leurs familles par le régime dictatorial. Une infamie! Aujourd’hui, 107 de ces bébés volés ont été retrouvés par les fameuses grands-mères qui ont défié le pouvoir totalitaire avec l’aide de la science.

Le reportage récemment primé, diffusé ce soir dans l’émission Le monde en face, retrace le courageux combat de ces femmes, devenues un véritable symbole de lutte contre l’oppression.

Sur le même sujet
Plus d'actualité