Alma, une enfant de la violence

Une silhouette glisse jusqu’au centre de la pièce, quitte son fauteuil roulant et s’installe face caméra. 

646960

Durant près d’une heure, Alma raconte, avec un courage et une dignité exemplaires, ses cinq années passées au sein d’un gang armé de Guatemala City, l’un des plus violents du pays. Sans jamais chercher à justifier ses actes, la jeune femme confesse avec une sincérité bouleversante le quotidien de sa "clique": les meurtres, les viols, les extorsions, les passages à tabac.

Le sentiment d’avoir trouvé une famille auprès de ces jeunes, nés comme elle dans la misère des bidonvilles. Et, finalement, la prise de conscience. Privée de ses jambes depuis que ses anciens compagnons, refusant de la laisser quitter le gang, ont tenté de la tuer, Alma affronte la réalité de son parcours pour éviter, dit-elle, que d’autres gamins des rues ne suivent le même chemin.

Un témoignage exceptionnel aux allures de confession, pudique et saisissant.

Sur le même sujet
Plus d'actualité