1945, France année zéro

Libérée, la France doit se reconstruire et poursuivre son ascension sur la scène internationale. Une mission délicate dans un pays ruiné et rongé par les restes de la collaboration.

1261063

En 1945, la France sort enfin de six années de guerre. C’est la libération, le peuple est en fête mais pourtant le pays est mal en point. Il est temps de faire les comptes et de s’apercevoir que la victoire a un coût, financier mais surtout humain. Camps de la mort, bombes atomiques, la Seconde Guerre mondiale a été encore plus loin dans l’horreur que la guerre 14-18. Mais l’esprit n’est pas à la réflexion, la France entame son année zéro. Il faut mettre un terme au passé pour aller de l’avant. Charles de Gaulle, positionné alors en homme fort, commence par mettre de l’ordre à l’intérieur du pays où le parti communiste ne cesse de croître et de récolter les fruits de la Résistance. Le général s’appliquera d’abord à épurer et à condamner les traîtres comme le maréchal Pétain et Pierre Laval, principaux maîtres d'œuvre de la collaboration avec l’Allemagne nazie. Puis il fera tout pour que sa nation, membre des Alliés victorieux, reste sur le devant de la scène politique. Pour le général de Gaulle, il n’est pas question de se laisser écraser par les deux nouvelles puissances qui s’affrontent à présent sans armes, l’URSS et les Etats-Unis. Il faut à tout prix continuer à exister.

Dans la seconde partie de cette soirée consacrée à l’après-guerre, le documentaire de Tania Rakhmanova s’intéresse à l’Allemagne vaincue dont les Alliés se partagent les morceaux. Ainsi, après avoir été occupée, la France devient pays occupant et exerce son pouvoir depuis Baden-Baden. Plusieurs milliers de fonctionnaires sont envoyés dans tout le sud-ouest de l’Allemagne, parmi eux, Edgar Morin, auteur de L’an zéro de l’Allemagne, qui livre le témoignage de son expérience.

TELEFILM L'affaire Sacha Guitry  FRANCE 5 20H35 [3*]

Sur le même sujet
Plus d'actualité