Marc Goblet est décédé

Marc Goblet
Marc Goblet
Teaser

L'ancien secrétaire général de la FGTB, qui avait abandonné ses mandats syndicaux en 2017 pour raisons de santé, nous a quitté. Il avait 64 ans.

Le fer de lance de la contestation sociale avait la réputation d'être un homme entier. Et surtout, d'avoir un caractère qu'on disait bien trempé. En témoignent ces lignes, que l'on écrivait en 2015 dans Moustique à son sujet.

"En Belgique, surtout en Wallonie, ils sont des milliers à l'adorer, parce qu'il se bat contre un gouvernement fédéral qui voudrait faire payer au plus grand nombre la facture d'un hypothétique redressement du pays. Mais ils sont sans doute autant à le détester. Parce qu'il incarnerait un syndicalisme caricatural, arc-bouté sur des droits acquis et incapable de s'adapter aux réalités d'un monde qui change."

Un grand gaillard, né à Herve en 1957, qui a fait toutes ses classes dans l'appareil de la FGTB à Liège, mais qui a aussi été élu PS. Il souffrait depuis longtemps d'une maladie grave contre laquelle il a perdu son combat ce mercredi 16 juillet.

"Je n'ai jamais caché mes convictions socialistes. J'ai été Premier échevin PS à Herve. Mais en tant que représentant syndical, je n'ai jamais caressé le PS dans le sens du poil. Je ne l'ai jamais ménagé. Par contre, il est incontestable que nous appartenons à la même famille progressiste et que nous avons des contacts. Comme les autres grands syndicats: la CGSLB ne se cache pas d'avoir des contacts avec les libéraux, la CSC avec le CD&V ou le CDH... Mais aujourd'hui, ça devient presque honteux de le rappeler." Marc Goblet

 

Plus de Actu

Les plus lus

Notre Selection