D’Adieu les cons à Subnautica Below Zero, les bonnes raisons de se détendre ce week-end

@ Adobe
@ Adobe
Teaser

Bullez seul ou en famille en salle ou dans le canapé en découvrant les nouveautés culture épinglées par la rédaction.

@D.R.

Adieu les cons

Lauréat de sept césars (dont meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur scénario), le 7e long métrage d’Albert Dupontel creuse la veine quasi anarchique du cinéaste (des débuts déjantés à la fresque antimilitariste Au revoir là-haut). Il marque aussi sa rencontre avec Virginia Efira, tant l’actrice sublime l’univers burlesque-brutal du créateur de Bernie, quelque part entre Max Ophüls et les Monty Python. Elle incarne Suze ¬Trappet, ¬coiffeuse condamnée par une maladie incurable et affublée d’un fonctionnaire en burn out (Dupontel) qui va l’aider à retrouver son enfant né sous X. De ce “bouquet de soucis” Albert Dupontel tire un film- catastrophe hautement romantique, où le duo est bientôt complété par un personnage aveugle mais lucide sur l’absurdité du monde, un peu comme chez Beckett. De catastrophe en coup de théâtre, assumant une charge politique anti-police et anti-bureaucratie, le film se nourrit de la cinégénie exceptionnelle de Virginie Efira, dans cette féminité glorieuse à laquelle Albert Dupontel succombe avec nous dans un final radical, éblouissant de beauté. - J.G.

Déjà dans les salles

@D.R.

Clara Luciani

Trois ans après le carton de “Sainte-Victoire”, la chanteuse s’invite sous la boule à facette avec “Coeur” ,un album charnel, hédoniste et solaire. ”La crise sanitaire a eu un impact sur la production de cet album. Je n’avais pas envie d’entendre quelque chose de déprimant et de triste, car j’étais assez déprimée et triste moi-même. J’ai voulu faire un disque optimiste et dansant.” Et de fait, Clara Luciani voit la vie en couleurs sur son album “Coeur”. Il y a des cuivres, des rythmes de batterie à quatre temps qui donnent vraiment la fièvre du samedi soir, des gros noms “frenchie chic” au générique (Sage, Yuksek, Breakbot, et même Julien Doré sur le duo Sad et Slow). Il y a moins de guitare rock qu’à ses débuts mais toujours ce point de vue féminin exprimé avec les mots justes, notamment sur la plage titulaire Coeur qui dénonce les féminicides. - L.L.

Cœur Universal

@D.R.

Subnautica Below Zero

Retour sous la flotte! Deux ans après un premier épisode très réussi, nous nous replongeons dans la peau de Robin Ayou, scientifique esseulée sur une planète glaciale, effrayée aujourd’hui par le soudain silence de sa sœurette. Dans cet univers peu clément, il s’agira autant de survivre aux embûches et aux conditions que de retrouver la trace familiale. Le but est alors de fabriquer son propre mode de vie, d’explorer de nouvelles zones et ainsi bâtir son empire sous-marin. Plus scénarisé, mais aussi plus réduit dans son périmètre, Below Zero est une valeureuse extension du jeu d’origine et une excellente raison de se plonger dans la série Subnautica, une licence de jeu de survie scénarisé, enchanteur et bien au-dessus de la moyenne du genre. - G.C. 

PC Switch PS4 PS5 Xone Xseries Unknown Worlds

Plus de Aucun nom

Les plus lus

Notre Selection