Le mari de Maggie De Block démissionne suite à des propos racistes

Maggie De Block et Luc Asselman @BelgaImage
Maggie De Block et Luc Asselman @BelgaImage
Teaser

Nous sommes bien en 2021? Oui. En Belgique? Oui. Un pays où les propos racistes sont hors la loi? Oui.

Il y a quelques jours, en 2021, en Belgique, un élu communal de Merchtem, en Brabant flamand, participe en vidéoconférence à une commission d’aménagement du territoire. La réunion se termine et le gaillard vocifère, micro toujours ouvert: “Il ne devrait plus y avoir de sales Noirs à Merchtem!” Voilà. Belgique. 2021. Dixit un mandataire public. Le type n’est pourtant pas un chtarbé d’extrême droite. Il est à l’Open VLD, le parti du Premier ministre. Celui de sa femme, aussi. Son nom à lui, c’est Luc Asselman. Et sa Madame, c’est Maggie De Block. LA ­Maggie. Celle qui fut secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration. De 2011 à 2014, c’est elle qui organisait l’accueil des “sales Noirs”. Ou pas: elle les renvoyait surtout dans leur pays.

À l’époque, c’est d’ailleurs ce qui l’a rendue populaire, Miss Maggie, avant qu’elle devienne une cata-ministre de la Santé. Mister Maggie s’est bien sûr excusée: ses déclarations étaient “regrettables, très blessantes et dénigrantes”. Et il a démissionné de son mandat. Mais Monsieur Propre a quand même voulu donner une justification à ses propos: ils faisaient suite à un “incident survenu” à Merchtem (avec des “sales Noirs”, donc). Bref, il était énervé. Et quand il est sur ses nerfs, Lukske, il peut lâcher une crasse immonde. Pouf, sales Noirs! Mais alleï, ça n’est quand même pas si grave, zeg! Limite il faut le comprendre, Meneer Maggie. Avec toutes ces années de Vlaams Belang et de Haine-VA, la parole xénophobe s’est tellement banalisée en Flandre (et ailleurs) qu’on peut une fois déraper.

Question d’ambiance, de climat. Et donc ça sort comme ça. Comme on pourrait dire sale pédé. Ou sale moutouf. Ou sale Wallon. Mais on ne le pense pas, hein! Et il y a bien pire sur les réseaux sociaux, niet waar? Maggie - toujours députée VLD - ne s’est même pas désolidarisée des paroles de son schatje. Pas besoin. D’ailleurs ce soir-là, à La Panne, Kedist Deltour, 23 ans, d’origine éthiopienne, adoptée par un couple de restaurateurs de Flandre-Orientale à 11 ans, était élue Miss Belgique 2021. Luc vous le dira: elle est à tomber. Et très propre.

 

Plus de Actu

Les plus lus

Notre Selection