TW Classic 2022: nos bonnes raisons d’y aller

TW Classic version XXL se déroule le 25 juin, avec notamment Nick Cave, Placebo et The Smile, le nouveau projet de Thom Yorke. La grande classe. On vous dit pourquoi il ne faut rater ça.

nick cave bientôt à TW Classic
© BelgaImage

Version XXL

Le TW Classic s’offre une version XXL cette année. La raison? Initialement prévu le dimanche 26, le nouveau festival de Werchter Encore a finalement jeté l’éponge et une partie de la programmation a été replanifiée la veille. Tout bénéfice pour celles et ceux qui avaient déjà leur ticket.

Nick Cave And The Bad Seeds

La tête d’affiche incontestable de cette est Nick Cave And The And Bad Seeds. Frappé une deuxième fois par la perte tragique d’un fils, le vétéran australien répond malgré tout présent pour cette tournée des festivals. Ses fidèles Bad Seeds s’appuient plus que jamais sur la présence charismatique du multi-instrumentiste Warren Ellis. On avait vu la paire Cave/Ellis l’automne dernier dans un double concert intimiste au Stadsschouwburg d’Anvers centré autour du magnifique “Carnage”.  Cette fois, la setlist comprendra tous les classiques.

The Smile

Autre moment fort de la journée, The Smile, soit le nouveau projet emmené par Thom Yorke et Jonny Greenwood de Radiohead. Ils s’associent à Tom Skinner, batteur de la géniale formation néo-jazz anglaise Sons Of Kemet pour signer “A Light For Attracting Attention”, un premier album fascinant paru en mai sur la label XL Reformings. Réuni en studio pendant le confinement, un tel trio ne pouvait pas accoucher d’une daube. “A Light For Attracting Attention” est tout simplement un grand disque de rock. Non seulement, il n’y a rien à jeter sur les treize plages, mais ça reste accessible de bout en bout, tout en réussissant à créer de manière instinctive un effet de surprise à chaque morceau avec un mélange musclé de krautrock, de rock et de pop arty.

Florence + The Machine

Rescapée du festival Encore, Florence Welsh viendra présenter " Dance Fever ", un disque ésotérique de lâcher-prise. Quelque part entre Kate Bush et Björk, la chanteuse anglaise pose sa voix de pythie version 2.0 sur des morceaux aux arrangements soignés. Aux refrains pop de Free et King répondent aussi des chansons folk (Back In Town) ou des ballades exaltant la féminité (Girls Against God, Dream Girl Evil). Déjanté et maîtrisé.

Placebo

Réduit à un duo comme à ses débuts, le groupe anglais a retrouvé toute sa flamboyance sur “Never Let Me Go”, un huitième album inespéré paru au printemps. Après un showcase au Botanique qui a marqué les esprits, Brian Molko et Stefan Stefan Olsdal sortent la toute grosse artillerie dans une plaine de Werchter déjà marquée de leurs exploits live.

The Specials

Ghost Town, Too Much Pressure, Gangsters, A Message To You Rudy… Autant de classique de la vague ska de la fin des années septante qui vont résonner une nouvelle fois sous le chapiteau KlubC. Plus de quarante ans après son premier album homonyme produit par Elvis Costello, la formation anglaise a toujours la niaque. Elle comprend encore trois membres des débuts : Terry Hall, Horace Panter et Lynval Golding.

TW Classic. Le 25 juin. twclassic.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité