Rock Werchter 2022 : les chiffres fous d’une édition qui débute ce jeudi

Record d’affluence, hommage à Arno, Charles en invitée de dernière minute…. On vous donne les chiffres et les dernières news d’une édition qui promet.

Rock Werchter ©BelgaImage
Rock Werchter ©BelgaImage

Cette nuit, 88.000 personnes chanteront Je suis toujours en vie avec Pearl Jam, tête d’affiche incontestable de cette édition de Rock Werchter qui se décline sur quatre jours, de ce jeudi 30 juin au dimanche 3 juillet. On vous livre quelques chiffres complètement dingues et les dernières news de cette édition sold-out.

46. Il s’agit de la 46e édition de Rock Werchter.
67.000. Le nombre de tickets " combi 4 jours " vendus pour Rock Werchter.
21.000. Le nombre de tickets 1 jour vendu pour chacune des quatre journées.
88.000. Le nombre de spectateurs quotidiens.
50.000. le nombre de campeurs.
95. Le nombre de nationalités représentées sur le site.
100. Le nombre d’artistes/groupes à l’affiche de l’édition.
15. Le nombre d’artistes/groupes belges à l’affiche.
41. Le nombre d’artistes/groupes américains à l’affiche (contre 19 venant d’Angleterre).
11. Le nombre de membres du groupe Meute. Normal, c’est une fanfare.
10.916. Nombre de bénévoles qui bossent pendant ces quatre jours.

Charles, l’invitée surprise

Bonne nouvelle pour la Belge Charles, invitée de dernière minute, elle se produira ce vendredi 1er juillet à 15h25 sous le chapiteau The Barn. On vous promet une interview pour ce vendredi. Avec Lous And The Yakuza, qui joue également ce 1er juillet (Klub C, 21h45), ça nous fait deux francophones à l’affiche. Top !

Charles

Hommage à Arno

Avec son groupe TC Matic, notre regretté Arno avait foulé pour la première fois le site de Werchter en 1981. Comme artiste solo, le chanteur de charme ostendais s’était produit à Rock Werchter, à TW Classic (avant les Rolling Stones) ainsi qu’au Zomerbar voici deux ans. Ce jeudi 30 juin, à 18h20, tous les festivaliers seront invités de reprendre "Oh Lalala (C’est magnifique)" en chœur. Emotion et grand frisson.

Arno

© PIAS

Sur le même sujet
Plus d'actualité