Rock Werchter 2022: nos bonnes raisons d’y aller

Rock Werchter, qui se déroule à guichets fermés du jeudi 30 juin au dimanche 3 juillet, confirme son statut de Rolls des festivals européens.

Red Hot Chili Peppers bientôt à Werchter
Les Red Hot Chili Peppers clôtureront le festival. © BelgaImage

Oui, on sait, ça fait super cool dans les terrasses gentrifiées de Saint-Gilles de dire " Rock Werchter? Pfff, pas terrible. Je préfère aller au Primavera ou au Sziget festival (et griller un peu plus mon empreinte carbone) ". Mais bon, sur le papier et surtout sur le site du festival implanté en Brabant flamand, Rock Werchter reste Rock Werchter. Pour voir les plus grosses têtes d’affiche en Belgique, c’est ici que ça se passe. Mais il y a aussi d’autres raisons qui font que ce dinosaure reste toujours le rendez-vous incontournable de l’été des music lovers. En 2019, dernière édition avant Covid, Rock Werchter avait attiré 352.000 personnes (chiffre cumulé, soit 88.000 personnes par jour). Un record. Et personne n’a été forcé. On vous donne nos bons tips pour ce cru 2022 qui affiche d’ores et déjà complet.

Le tiercé Pearl Jam-Metallica-Red Hot Chili Peppers

Dans l’appellation “Rock Werchter”, il y a le mot “Rock”. Et cette édition 2022 propose un trio imparable de têtes d’affiche rock. Les Red Hot Chili Peppers viennent de signer l’ensoleillé “Unlimited Love”. Pearl Jam était déjà cité lors des deux éditions annulées de Rock Werchter. Son retour n’est que plus justifié, tout comme Metallica, dont l’immense popularité belge ne s’essouffle pas après quarante ans de carrière. Imparable. Aucun autre festival n’est capable de se payer ces trois groupes sur une même édition. Et puis la perspective de chanter en chœur "I’m still alive " de Pearl Jam avec plus de 80.000 personnes nous donne déjà plein de gros frissons.

Place aux femmes

Lous And The Yakuza, les trois frangines de Haim, Jehnni Beth, Liane La Havas, Clairo, Lady Blackbird, Jorge Smith, LP, Phoebe Bridges, Kacey Musgraves, First Aide Kit, Carly Rae Jepsen… Sans en faire un argument marketing, Rock Werchter peut se targuer d’une magnifique présence féminine. On a déjà vu Lous And The Yakuza au CORE. On vous conseille de ne pas rater Jehnni Beth (chanteuse de Savages qui a publié le magnifique album solo " Love Is To Live " pendant la pandémie, la nouvelle princesse de la déramé pop Clairo ainsi que le trio californien Haim pour tous les amateurs (et amatrices) de folk rock à fortes influences Fleetwood Mac.

Du gros son

Ce n’est pas le principal argument de vente de Rock Werchter, mais cette édition n’a pas à rougir de de sa proposition électro. Bicep a réalisé un gros carton en 2021 avec " Isles " et a tout retourné en saison à l’Ancienne Belgique. Avant ses trois dates en salle (les 25, 26 et 27 octobre à l’Ancienne Belgique), Moderat signe son retour à en Belgique en présentant à Werchter l’envoûtant " More D4TA " dont on vous a dit le plus grand bien. Ce sera également party time avec Lost Frequencies et Jamie XX.

Vert c’est vert

Rock Werchter, c’es aussi plein d’initiatives Green ‘n Clean. Une scène (The Slope) fonctionne entièrement à l’énergie verte. Tous les cyclistes (il y a des pavés, c’est plat et c’est la Flandre, donc ça fait beaucoup de cyclistes) peuvent laisser leur vélo dans un parking sécurisé. La bonne vieille habitude des collectes de gobelets recyclables fonctionne toujours. Quinze gobelets et/ou bouteilles ramassés et ramenés à la consigne donnent droit à un ticket " Boisson/Food ". Certains financent leur festival de cette manière. Bien pensé.

L’heure c’est l’heure

Le public de Rock Werchter le sait mais on le rappelle. Ici, tous les concerts commencent et terminent selon les horaires prévus. L’eau potable est gratos, il n’y a pas de file au bar et les toilettes -gratos également- sont aussi propres que dans un étoile 5 étoiles. On exagère, mais juste un peu.

L’art c’est l’art

North West Walls, le projet de street art de Werchter, sera visible lors des trois festivals de Werchter (Werchter Boutique, TW Classic, Rock Werchter) et restera en place jusqu’à l’édition 2023. Arne Quinze, le commissaire de North West Walls a à nouveau invité des artistes de renom des quatre coins du monde. Epiphany, l’œuvre de l’Espagnole Irene Lopez Leon, est un spectacle haut en couleur à lui tout seul. Contraint de rester dans son pays, l’Ukrainien Alex Maksiov a confié à sa compatriote Tatiana Talanova le soin de réaliser Identity, une ode à sa patrie. Federica Furbelli présente quant à elle Cachoeira et l’Espagnol Jabi Corte Universal Mission. A voir aussi Resistencia de La Mexicaine Paola Delfin ou encore Zwart Op Wit de Zenith (Matthias Schoenaerts).

Rock Werchter. Du 30/6 au 3/07. www.rockwerchter.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité