Les Solidarités 2022: nos bonnes raisons d’y aller

Du 26 au 28 août, à la Citadelle de Namur, le festival citoyen Les Solidarités offre bien plus qu’une affiche musicale de haut vol. On vous rappelle pourquoi il ne faut pas manquer ça.

benjamin biolay
© BelgaImage

Plus que jamais, le festival Les Solidarités est le rendez-vous familial et citoyen par excellence. Le cadre bucolique de la Citadelle de Namur en fait un des plus beaux sites à visiter cet été. Les habitués saluent aussi l’équilibre parfait de la proposition. Soit une affiche grand public mais qualitative, beaucoup de concerts mais aussi énormément d’activités extra-musicales.

Clara Luciani

Trois ans après le carton de " Sainte-Victoire ", Clara Luciani nous invite sous la boule à facettes avec " Cœur ", un album catchy, dansant et antimorosité qui n’oublie pas non plus de nous faire réfléchir. Entre spontanéité, bonne humeur, fête totale, feu d’artifice de tubes et communion charnelle, ses deux prestations complètes au Cirque Royal et à Forest National ont fait l’unanimité. Clara Luciani adore le public belge qui a été le premier à tomber sous le charme de " La Grenade " en 2018. Son concert namurois s’annonce torride. La queen de cette édition.

La scène urbaine

A côté de son urban village qui propose diverses activités (battle breakdance, contest skate, cyphers, graff, panna street, Dj set, concerts,..), l’affiche propose une très solide affiche hip-hop francophone. Avec notamment L’Or Du Commun, Eddy Ape, Boa Joo, Flèche Love (notre gros coup de cœur aux frontières du hip-hop, de la soul électro, du jazz et de la R&B), Ico, Isha, Moji x Sboy, Peet ou encore Youssef Swatt’s.

Benjamin Biolay

Après les tangos argentins et l’accordéon du diptyque “Palémon Hollywood/Volker”, Benjamin Biolay a négocié un nouveau virage avec “Grand Prix”, disque de onze chansons enregistrées pied au plancher et en formation serrée: un guitariste, un claviériste, un batteur et basta. Mêlant métaphores automobiles, délires cinéphiles et références élégantes, ce “Grand Prix” qui lui a valu deux Victoires de la Musique (Meilleur Album, Artiste Masculin) rappelle que son auteur évolue loin au-dessus de la mêlée. La pandémie nous a privé des concerts de Benjamin Biolay en salle. C’est un bonheur de le voir aux Solidarités alors que vient de sortir son nouveau single Rends L’amour, prélude à un nouvel album Sain-Clair à paraître cet automne.

Bernard Lavilliers

Le voyage, des sonorités sud-américaines, de la tendresse, de la rime poétique, de l’engagement politique. À septante-cinq ans, le bourlingueur de la chanson française offre une synthèse parfaite de son univers sur son nouvel album " Sous un Soleil Énorme " qui égale ses plus grands classiques (" Pouvoir ", " Oh Gringo ", " If "). Amoureux de la Belgique qui le lui rend bien, il défend les mêmes valeurs qui font l’ADN des Solidarités. On ne peut rêver d’une plus belle tête d’affiche pour clôturer cette édition.

L’Agora des Solidarités

C’est une particularité du festival. Plusieurs rencontres/débats sont organisés pour discuter avec le monde associatif et politique de thématiques engagées (justice sociale, écologie, crise sanitaire, féminisme, migration, droit à la culture,…). Seront notamment présents Marie Peltier, Adelaïde Charlier, Marius Gilbert, Emmanuel André, André Bodson, Pierre Kroll, Jean-Pierre et Luc Dardenne.

La Cité des enfants

On rappelle que l’accès au festival Les Solidarités est gratuit pour les enfants de moins de 12 ans, moyennant une réservation préalable et 2 tickets maximum par adulte payant. La Cité des Enfants attend tous ces jeunes mélomanes dans un espace entièrement réaménagé. Quelques chiffres ? 3.900 Mé d’espaces dédiés aux enfants, 51 représentations d’artistes de rue, 8 compagnies nationales et internationales, 14 attractions et activités, 3 concerts " jeune public " dont la présence exclusive d’Aldebert.

Les Solidarités. Du 26 au 28 août. www.lessolidarites.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité