Dour Festival 2022: nos bonnes raisons d’y aller

Cette année, le Dour Festival s’étend sur une semaine. Du jamais vu, c’est au moins ce qu’il fallait pour célébrer cette édition des retrouvailles après deux ans de pandémie. On vous décrypte pourquoi Dour, c’est l’amour.

Dour Festival
Dour Festival ©BelgaImage

Une programmation ultra-variée

Le Dour Festival est resté fidèle à ses (bonnes) habitudes en proposant une programmation gargantuesque et une affiche kilométrique. Ici, les noms et les genres se bousculent tandis que, sur le site, les gens se pressent dans tous les sens. Aller à Dour, c’est forcément devoir faire des choix… Mais aussi des découvertes. Avec plus de 220 artistes qui se produisent sur 8 scènes différentes, le festival promet de contenter même les plus exigeants. Même les plus niches. Même ceux qui ne jurent que par les concerts hip-hop, mais qui aiment bien aussi danser sur de l’électro à deux heures du matin et chanter sur de la pop. C’est ça Dour : un grand mélange homogène, qui rassemble sur une affiche tant Angèle que Laylow, tant Booba que les Parcels et tant Metronomy que Jacques. Et c’est d’ailleurs pour ça qu’on y sera.

Dour, c’est l’amour

Tous ceux qui ont déjà été à Dour vous le diront: plus qu’un festival, c’est une expérience. Un évènement qui a une atmosphère toute particulière et où la foule cosmopolite communique avec son propre langage. Ne vous étonnez donc pas si vous entendez des vagues de très longs Doureuuuuh !, et ça que ce soit en vous promenant sur la plaine, dans le camping ou en plein concert. Un cri de ralliement qui fait de nombreux adeptes, tout comme celui qui dit que Dour, c’est l’amour. Ce slogan se confirme particulièrement après 20h, quand l’effet de la musique forme des couples et de nouvelles amitiés. Une vision bisounours parfois augmentée par l’abus de certaines substances. On vous aura prévenus.

Des retrouvailles et des nouveautés

Entre les grosses basses de la Boombox, les expérimentations du Labo et les têtes d’affiches de la Last Arena, le festival de Dour nous promet aussi quelques extras pour profiter au mieux de l’ambiance de l’évènement. Avec Le Square par exemple, une nouveauté qui promet un espace d’échanges décontractés avec des artistes et intervenants sur des thématiques actuelles, mais aussi un endroit de détente où l’on se retrouve entre potes sur un fond musical pour discuter autour d’un verre. Sans parler du Wake-Up camping, qui organise des sessions de gym chaque matin pour se remettre des excès de la veille et se replonger dans l’ambiance des concerts en une session de transpiration. Un must.

Dour Festival. Du 11 au 17 juillet. www.dourfestival.eu

Sur le même sujet
Plus d'actualité