Le nouvel album de Kanye West est sorti, mais sans son accord

D'après l'artiste, Universal aurait publié son nouvel album 'Donda' sur les plateformes de streaming sans son autorisation. 

Kanye West, lors de sa campagne présidentielle l'an passé. (Reuters)

Ce dimanche 29 août, Donda, le dixième album de Kanye West, est enfin sorti, disponible sur toutes les plateformes de streaming. Il avait été révélé au public à trois reprises lors de shows dans des stades aux États-Unis. Sa sortie était donc imminente mais il semblerait que Kanye West n’ait pas donné son accord pour que l’album sorte. Universal en aurait décidé autrement.
Hier soir, le rappeur originaire de Chicago a publié un message sur son compte Instagram, tout en majuscule : « Universal a sorti mon album sans mon accord et on empêche « Jail 2 » d’être sur l’album ». C’est tout. 

 

On n’en sait pas vraiment plus sur la question. La maison de disque s’est refusée à tout commentaire dans les médias à ce sujet. Des accusations qualifiées de « grotesques » au magazine Variety par des sources internes.

En effet, dans les premières heures de sa sortie, le morceau « Jail 2 » était grisé sur les plateformes de streaming, et donc inécoutable. Dans des publications Instagram aujourd’hui supprimées, Kanye West avait partagé des captures d’écran d’un échange de message indiquant que le manager du rappeur DaBaby, figurant sur le titre, n’avait pas accepté que le morceau soit diffusé.

Un problème qui semble avoir été résolu puisque l’entièreté des 27 morceaux (1h48 tout de même) est désormais disponible.  

Y’a que les imbéciles…

Le fait que l’album soit sorti reste surprenant. Kanye West est le champion pour annoncer des projets qui ne sortent jamais ou qui diffèrent fortement avec ce qui était annoncé. L’album The Life of Pablo, sorti en 2016, a notamment changé plusieurs fois de titre avant sa sortie, puis, une fois disponible, a été modifié à plusieurs reprises, avec de nouveaux morceaux, nouvelles versions ou arrangements.

Cette fois-ci, Donda, en hommage à sa mère disparue dont c’était le prénom, avait été annoncé en juin 2020 et devait s’appeler God’s Country. Un titre peu étonnant : cela fait quelques années que la religion chrétienne a pris une place importante dans la vie de Kanye West, mais également dans sa musique. Peu de temps après, en juillet, il a annoncé que l’album se nommerait finalement Donda, puis qu’il sortirait le 24 juillet, ce qui ne fut évidemment pas le cas.

Bien que le rappeur ait sorti un single, « Nah Nah Nah », à l’automne 2020, nous n’avons plus eu de nouvelles de cet album jusqu’au mois dernier. Surprise, Donda allait être dévoilé lors d’un grand événement consacré uniquement à cela, dans un stade à Atlanta, le 22 juillet. La sortie était donc attendue rapidement après. 

Mais Kanye West a finalement décidé de remodifier cet album juste après, allant jusqu’à établir ses quartiers dans les vestiaires du stade pendant plusieurs semaines pour travailler, y invitant également d’autres rappeurs et producteurs.

Un deuxième show a été organisé le 5 août, dans le même stade. Si le premier consistait juste en Kanye West seul au milieu de la scène, faisant écouter son album, le deuxième était un peu plus mis en scène, se terminant même par un envol de l’artiste vers le ciel…

Plusieurs morceaux avaient été modifiés et plusieurs couplets d’autres artistes avaient été ajoutés. Celui de Jay-Z avait été particulièrement remarqué, puisque les deux artistes n’avaient pas collaboré depuis longtemps. Là encore, fans et internautes s’attendaient à ce que l’album suive de peu. Mais toujours pas.

Jamais deux sans trois

Puis un troisième show a finalement été annoncé, à Chicago mais toujours dans un stade, pour le 26 août, jeudi dernier, et l’album devait sortir le lendemain.

afp

Foule pour le troisième show. (Zumapress)

Cette fois, il s’agissait presque d’un spectacle avec des danseurs, de la pyrotechnie, des voitures, des écrans… Au milieu du terrain se trouvait même une petite maison, une réplique de la maison d’enfance de Kanye et à la fin du spectacle, il a manifestement ré-épousé Kim Kardashian, dont il est séparé…

Mais l’artiste a été une nouvelle fois fortement critiqué et à juste titre. Déjà peu apprécié par beaucoup de personnes après son soutien affiché et médiatisé à Donald Trump, ses propos sur l’esclavage, sa campagne présidentielle et autres frasques de ses dernières années, Kanye West en a remis une couche en invitant sur scène le rappeur DaBaby et le rockeur Marilyn Manson, qui figurent également sur un des titres de l’album.

Difficile de ne pas y voir un message puisque le premier a été dans la tourmente cette année pour ses propos homophobes, tandis que le second a été accusé de viols et d’agressions sexuelles par plusieurs femmes.  Un parti pris qui a écoeuré beaucoup de monde et désolé de nombreux fans, qui espéraient que l’artiste en avait fini avec la politique et les controverses.
 

Sur le même sujet
Plus d'actualité