Concours Circuit : les quatre finalistes qui représentent la musique belge de demain

Quatre artistes et groupes émergents se disputent la finale du Concours Circuit ce vendredi 9 décembre au Botanique. Ce tremplin privilégiant les musiques alternatives est devenu une étape incontournable avant la reconnaissance publique.

Tukan au Concours circuit
Tukan, lauréat du Concours Circuit. © Vans Ography

Dans la salle, la famille, les amis, les fans de musique et un jury "pro" où se mêlent agents, organisateurs de festivals et médias. Sur scène, quatre artistes et groupes qui sont passés par des sélections sur base d’écoute "à l’aveugle" (420 candidatures) et puis, pour vingt d’entre eux, par des joutes live organisées dans différents lieux de la Fédération Wallonie-Bruxelles. De cette finale, qui se déroule ce vendredi 9 décembre au Botanique, émergera bien sûr un vainqueur. Mais personne ne repart vraiment perdant. Lors de cette soirée, différents prix sont effet attribués: coaching, résidences, captations vidéo promotionnelles, heures de studio, encadrement et, last but not least, des dates de concert en salles et dans les festivals.

Pour rappel, les éditions précédentes ont vu émerger des artistes aussi divers que Sharko (vainqueur du tout premier Concours-Circuit en 1997), Tukan et Twin Toes (lauréats de la dernière édition), mais aussi Saudade, Rive, Alaska Gold Rush, Glass Museum ou encore The K. Présentation des quatre finalistes 2022.

Bart Kobain

Aucun lien avec Kurt quoique… Le garçon est originaire du Burundi et impose un flow hip-hop qui se réclame de Denzel Curry, Kendrick Lamar et Youssoupha. Basé à Bruxelles, l’ami Bart a à son actif "Summer Will Never End", un premier EP malaxant soul et trap.

https://www.youtube.com/watch?v=8T0HvM4txhk

Alex Lesage

Alex nous vient de Liège. Il est claviériste et producteur. N’hésitant pas à utiliser des synthés analogiques et à improviser sur scène, il mélange électro, jazz, IDM et hip-hop. Il cite comme influences Floating Points, Max Cooper et Ross From Friends.

https://www.youtube.com/watch?v=OJmegZJQmEE

Eosine

Entre shoegaze accessible et dream pop de l’ère TikTok, Eosine étale sa mélancolie sombre, ses voix vaporeuses et ses guitares toniques. Les inévitables Beach House viennent directement à l’esprit tout comme la cultissime formation shoegaze d’Oxford Ride. La voix féminine enivrante de la chanteuse et l’esthétique raffinée sont deux atouts non négligeables de la formation liégeoise.

https://www.youtube.com/watch?v=SXKWs5XOwiQ

Jazmyn

Née et élevée à Bruxelles, Jazmyn a été formé au Jazz studio d’Anvers et se réclame de l’école néo-soul américaine. Comme l’une de ses idoles Erykah Badu, elle alterne ballades sentimentales et chansons où elle questionne un monde qu’elle n’a pas choisi mais qu’elle a envie de changer.

Le 9/12, Botanique. www.botanique.be

https://www.youtube.com/watch?v=v-Ido9sG0kM

Sur le même sujet
Plus d'actualité