Red Hot Chili Peppers, Sharko, Twin Toes… Les nouveaux albums à ne pas manquer

Au programme : le retour (déjà) des Red Hot Chili Peppers, du tout grand Sharko et du surréalisme à la belge.

Red Hot Chili Peppers
© BelgaImage

Red Hot Chili Peppers

Six mois après “Unlimited Love” et trois après leur concert raté à Rock Werchter, les Red Hot livrent “Return Of The Dream Canteen”. Le disque est à nouveau double, compte dix-sept morceaux pour la plupart nés de longues impros. Il y a du déchet, des bizarreries (les cuivres baroques de Fake As Fuck), des odes ensoleillées et de beaux moments. Ayant chassé ses démons, Frusciante transcende plusieurs titres à la guitare (l’excellent Eddie, Bella, Roulette) et Anthony Kiedis se montre très crédible dans l’exercice de la ballade néohippie (Peace And Love). Aux fans de faire leur propre playlist dans cette abondance de matière.

Sharko

Infatigable, exigeant et constant dans sa production, notre David Bartholomé national passe le cap de la cinquantaine avec un album qui renoue avec la formule trio (basse, guitare, batterie) des débuts. Le son est brut. Les guitares sont rock.  Il signe de grands morceaux (le très pop Never Alone, la ballade The End Of The Fucking Alone, le mélancolique Speak Out). Et le propos malaxe autodérision, réflexion sur le consumérisme et bobos sentimentaux. Du tout grand Sharko.

Retrouvez notre interview vidéo de Sharko : " J’ai besoin qu’on m’aime " 

Le 30/11, Botanique.

Twin Toes

On ne remerciera jamais assez ces artisans de la pop indie qui continuent à créer des œuvres pertinentes sans gros espoir commercial. Nicolas Mouquet et Antoine Geluck (oui, c’est celui à qui vous pensez) pondent ici des mélodies euphoriques avec des mots oniriques. On pense souvent aux New-Yorkais de Vampire Weekend pour leur envie de nous faire danser. Ce n’est qu’au pays du surréalisme que pouvaient naître ces chansons où il est question d’œufs sur le plat, de perte de cheveux, d’algorithmes et de romance entre un homme et un homard. Un album qui fait du bien.

Le 15/10 au Botanique.

Sur le même sujet
Plus d'actualité