Après son t-shirt controversé White Lives Matter, Kanye West accusé d’antisémitisme

Les comptes Instagram et Twitter du rappeur Kanye West ont été restreints après des déclarations jugées antisémites.

Kanye West accusé d'antisémitisme
© BelgaImage

Instagram et Twitter ont restreint les comptes du rappeur américain Kanye West, également connu comme " Ye ", après qu’il a posté des propos dénoncés comme antisémites. Une porte-parole de Twitter a indiqué dimanche à l’AFP que son compte avait été verrouillé en raison d’une violation du règlement du réseau social. Et une porte-parole de Meta, la maison mère d’Instagram, a affirmé à l’AFP que le groupe avait effacé du contenu – sans vouloir préciser lequel – figurant sur le compte de Ye pour violation de son règlement. Instagram a également restreint son compte, ce qui peut impliquer de l’empêcher de publier, de rédiger des commentaires ou d’envoyer des messages privés, selon la même source.

White Live Matter

Kanye West, qui est Noir, fait des remous sur les réseaux sociaux depuis qu’il a porté pendant la Fashion Week à Paris un t-shirt proclamant " White Lives Matter " (" La vie des Blancs compte ", en anglais). Il s’agit d’un détournement du célèbre slogan " Black Lives Matter " (" La vie des Noirs compte "), emblématique des manifestations antiracistes de l’été 2020 aux Etats-Unis, et d’une pique à l’attention du mouvement éponyme. Il a plus tard déclaré que le mouvement était " une arnaque ".


Sur Instagram, Ye, 45 ans, a publié vendredi des captures d’écran de conversations avec le rappeur Diddy, qui a critiqué le t-shirt et son message. " Je vais t’utiliser comme exemple pour montrer aux personnes juives qui t’ont dit de m’appeler que personne ne peut me menacer ou m’influencer ", a écrit Kanye West. La publication a été effacée mais des copies sont toujours visibles sur internet.

Puis sur Twitter, il a dit qu’il allait s’attaquer aux juifs dans une publication qui n’est plus accessible, le réseau social indiquant qu’elle enfreignait ses règles. L’organisation American Jewish Committee (AJC) a accusé Ye d’avoir promu " la haine des juifs ". " Kanye West devrait trouver un moyen de faire valoir son point de vue sans recourir à l’antisémitisme ", a-t-elle dénoncé.

Habitué des controverses, Ye, qui souffre de troubles bipolaires, avait déjà été interdit de publications sur Instagram pendant 24 heures en mars, sur fond de divorce acrimonieux avec la vedette de téléréalité Kim Kardashian. Le rappeur est en outre au bord de la rupture avec la marque Adidas, qui veut " réévaluer " sa collaboration avec l’artiste. Dans une interview exclusive à Clique, diffusée ce week-end, Kanye West a donné une explication à son t-shirt controversé : " À un certain moment, j’ai vu des Blancs porter des t-shirts qui disaient Black Lives Matter. Ils me rappelaient que ma vie comptait, comme si je ne le savais pas déjà. Alors, je me suis dit que j’allais leur rendre la pareille. Comme ça, les Blancs savent que leur vie aussi est importante ".

Sur le même sujet
Plus d'actualité