Lomepal et sa tournée fantôme : un coup de com’ réussi

Pour son retour avec l'album Mauvais Ordre, le rappeur Lomepal a marqué un grand coup avec une tournée fantôme, sans billetterie.

Lomepal en concert avant sa tournée fantôme
© BelgaImage

Lomepal était au Botanique hier soir. Vous avez raté l’info? C’est fort probable. Le rappeur l’a annoncé en dernière minute, en publiant un message dans les avis Google de la salle bruxelloise. "C’est fermé ici ?" a-t-il écrit vers 14h. Il n’en fallait pas plus pour mettre la puce à l’oreille de ses fans à l’affût.

Ces derniers étaient évidemment au courant de la tournée fantôme récemment lancée par le Parisien pour présenter son nouvel album Mauvais Ordre. Avant d’enchaîner les Zénith, avec deux passages au Palais 12, Lomepal donne des concerts secrets et intimistes dans des petites salles, en France, en Belgique… et ailleurs? On ne sait pas. Il n’y a aucun calendrier et aucune billetterie. La seule manière de profiter d’un de ces concerts exceptionnels est de se rendre sur place… et d’être au taquet.

Moins d’une heure après la publication de son avis sur la page Google de l’Orangerie du Jardin Botanique, une file s’était déjà formée devant la salle. Au final, ils étaient plusieurs centaines à patienter, dans l’espoir de rentrer et écouter l’interprète de "Tee" en live.

Sur le même sujet : Lomepal : "Ce sont les Beatles qui m’ont donné envie de refaire de la musique"

Une tournée qui rend fou

Le rappeur a lancé cette tournée fantôme samedi dernier à Paris, sa ville d’origine, à La Boule Noire. "Hyper envie de jouer dans cette salle d’un coup sans prévenir", avait-il écrit un peu plus tôt dans la journée. Le lendemain, le rendez-vous secret était donné à La Maroquinerie: "On avait fêté la sortie de flip ici le 30/06/17 j’avais pas review mais c’était chanmé, je recommande."

Depuis, l’excitation n’a fait que monter parmi les fans de Lomepal. Quand et où se produira-t-il ensuite? Dans les vidéos de son dernier concert à Bruxelles, il donne un – gros – indice: "Demain soir, Roubaix!" Vous voilà prévenu.

Sur le même sujet
Plus d'actualité