Win Butler (Arcade Fire) accusé d’agressions sexuelles et de comportements déplacés

Plusieurs témoignages racontent comment le chanteur du groupe Arcade Fire aurait abusé de son statut de célébrité avec des filles bien plus jeunes que lui par des comportements déplacés physiques ou via messages.

Win Butler est accusé d'agressions sexuelles.
Win Butler, chanteur d’Arcade Fire. (@Belga Image)

2022 devait être l’année du grand retour pour Arcade Fire. Après un nouvel album, We, sorti en mai et plutôt bien reçu par la critique et le public, le groupe d’indie rock a prévu une grande tournée entre l’Amérique et l’Europe, qui doit d’ailleurs démarrer ce mardi 30 août à Dublin et passer par Anvers le 12 septembre.

Mais le média musical américain Pitchfork vient de faire des révélations qui pourraient compromettre ces plans. Dans un article, 4 personnes témoignent d’agressions sexuelles et/ou de comportements sexuels déplacés de la part du chanteur du groupe, Win Butler, souvent reconnaissable à ses grands chapeaux.

Le journaliste de Pitchfork déclare avoir eu accès à ces conversations électroniques et avoir pu recouper ces informations auprès de proches.

Abus de pouvoir

Le premier témoignage provient d’une personne non-binaire. Iel raconte avoir été abusé.e sexuellement par Win Butler à deux occasions en 2015, alors qu’iel avait 21 ans et lui 34, époque où ils sont devenus amis après s’être rencontrés à un concert. Après un repas, le chanteur aurait forcé sa main dans la culotte de son ami.e de façon agressive alors qu’il læ raccompagnait en voiture.

Il l’aurait également embrassé.e de force à plusieurs reprises, une fois après l’avoir déposé.e, une deuxième fois quelques jours plus tard alors qu’il s’est rendu à l’appartement de son ami.e malgré ses messages lui stipulant de pas venir. Il l’aurait ensuite agressé.e sexuellement, et a mis à nouveau sa main dans le pantalon de sa victime.

Les trois autres témoignages proviennent de jeunes femmes et impliquent tous l’envoi de messages et photos à caractère sexuel non désirés, dont des demandes de photos et vidéos explicites, auxquelles les jeunes femmes, fans de l’artiste, se sont senties obligées de répondre. Selon elles, le chanteur aurait abusé de son statut de célébrité et d’artiste apprécié par ces dernières pour obtenir des faveurs. Situation qui poussera même l’une d’entre elles à la dépression et à une tentative de suicide.

Réponse détaillée

Alors que dans ce genre de situation, les artistes préfèrent le silence ou de plates et brèves excuses, Butler a choisi de répondre en détail à chacune de ses accusations. Selon le chanteur d’Arcade Fire, tout a bien eu lieu, mais de manière totalement consensuelle, même s’il n’est pas d’accord sur certains détails.

Marié depuis longtemps à Régine Chassagne, également membre du groupe, il avoue ses nombreuses infidélités et explique la situation dans une longue lettre. D’après lui, ces relations extraconjugales, en personne ou par messages, étaient toutes de courte durée et entre adultes consentants. "Il est profondément révisionniste, et franchement faux, pour quiconque de suggérer le contraire", précise-t-il. "Je n’ai jamais touché une femme contre son gré, et toute insinuation en ce sens est tout simplement fausse. Je nie avec véhémence toute suggestion selon laquelle j’aurais forcé une femme ou exigé des faveurs sexuelles. Cela ne s’est jamais produit, tout simplement et sans équivoque."

Le chanteur s’excuse tout de même à tous ceux et celles qu’il aurait blessé, puis explique ensuite souffrir de problèmes mentaux et d’alcoolisme, "rien de tout cela ne vise à excuser mon comportement, mais je tiens à donner un certain contexte et à partager ce qui se passait dans ma vie à cette époque", ajoute-t-il.

Son épouse Régine a également fait une déclaration, indiquant que "elle sait ce qu’il y a dans son cœur, et sait qu’il n’a jamais, et ne touchera jamais une femme sans son consentement. Et je suis certain qu’il ne l’a jamais fait. Il s’est perdu et il a retrouvé son chemin."

Tout au long de l’article de Pitchfork, il donne sa version de chacune des histoires, expliquant que le consentement était à chaque fois manifeste ou implicite, partageant même des captures d’écran de l’époque avec le journaliste, une transparence assez rare dans ce genre d’affaires. Mais les victimes maintiennent toutes leurs versions des faits, soutenant l’abus de pouvoir dont il a profité.

Cette réaction, remettant en cause la version des faits des victimes point par point, n’a pas été appréciée. "Les excuses sont des choses que je n’attends plus de la part de personnes qui perpétuent le mal", a déclaré l’une des victimes. "Mais s’il pouvait se poser un moment et réaliser ce qu’il a fait pour comprendre qu’il doit changer son comportement, alors peut-être que cela suffirait à protéger d’autres personnes à l’avenir."

La tournée continue

Dans ce contexte, une partie des fans se demandent si la tournée du groupe aura finalement bien lieu et une autre appelle justement sur les réseaux sociaux à ce que celle-ci soit annulée à la lumière de ces accusations.

D’après The Fader, une source bien placée aurait annoncé au média que la tournée devrait bel et bien avoir lieu comme prévu. Les artistes Beck et Feist, qui accompagnent le groupe sur plusieurs dates, n’ont eux pas encore communiqué sur le sujet. Arcade Fire devrait donc être sur scène à Dublin ce mardi soir et demain.

Sur le même sujet
Plus d'actualité