Kendrick Lamar dénonce l’interdiction de l’avortement dans un set puissant

Ce weekend se clôturait le mastodonte des festivals, le mythique Glastonbury écossais. Kendrick Lamar assurait le show et une chose est certaine : le rappeur n’a jamais été aussi engagé.

Kendrick Lamar
Kendrick Lamar lors de sa performance © Belga Image

C’est coiffé d’une couronne d’épines et avec du sang coulant sur son visage que la star a terminé son set de clôture du festival d’une intensité et puissance folle. Avec sa chanson " Savior " ô combien sociale et engagée, il termine une prestation sans faute en scandant dans son micro " " Justice pour les droits des femmes / Il vous jugent / Ils jugent le Christ " avec de plus en plus de force et d’intensité pour finalement quitter la scène avec un mic drop légendaire.

Récompensé d’un Prix Pulitzer en 2017 pour son album Damn, Kendrick Lamar est actuelleemnt en tournée pour défendre son dernier projet : " Mr. Morale & The Big Stepper. " Sa performance époustouflante n’a laissé personne indifférent sut les réseaux où l’on qualifie le passage de " mythique et important. "

Cette prestation spectaculaire a eu lieu deux jours à peine après la décision de la Cour suprême des États-Unis de révoquer l’arrêt “Roe v. Wade”, qui depuis 1973 garantissait le droit des Américaines à avorter. Désormais, chaque État a désormais le choix d’autoriser ou non l’avortement.

Les artistes mènent la fronde

Kendrick n’est cependant pas le seul à s’être exprimé en faveur du droit à l’IVG. Olivia Rodrigo s’est aussi positionnée. " Je suis dévastée et terrifiée. Tant de femmes et tant de filles vont mourir à cause de cette décision”, a lancé la jeune chanteuse de 19 ans face à une foule de milliers de personnes.

Et ce, juste avant d’interpréter le célèbre titre de Lily Allen " Fuck U ", accompagnée de l’artiste.  “Je voulais dédier la prochaine chanson aux cinq membres de la Cour suprême qui nous ont montré qu’au bout du compte, ils se foutent vraiment de la liberté. Cette chanson est pour les juges Samuel Alito, Clarence Thomas, Neil Gorsuch, Amy Coney Barrett et Brett Kavanaugh. On vous déteste! On vous déteste!”.

Sur le même sujet
Plus d'actualité