Deux documentaires consacrés à Paul McCartney pour ses 80 ans

Paul McCartney sur scène pour ses 80 ans et en double hommage sur Arte.

Paul McCartney dans l'Antichambre des Beatles
© Prod.
Diffusion le 16 juin à partir de 0h25 sur Arte

Ce samedi 18 juin, le plus célèbre bassiste gaucher de la planète ­souffle ses 80 bougies. Mais la vraie party se tient une semaine plus tard au festival britannique de Glastonbury, où Paul McCartney doit se produire devant plus de 100.000 spectateurs. Le même jour, d’autres papys du rock défiant les statuts sociaux du droit à la retraite, on parle of course des Rolling Stones, joueront à Hyde Park à Londres, pour célébrer leurs soixante ans de carrière. Si son show à Glastonbury ne sera pas avare de classiques des Beatles, Sir Paul reste toutefois bien plus productif en matière de nou­velles compositions que ses potes Mick Jagger (78 ans) et Keith Richards (78 ans). Son dernier album studio “McCartney III” date de 2020 et a fait l’unanimité. Contrairement aux Stones qui sont toujours restés fidèles aux fondamentaux du rock, McCartney n’a eu de cesse d’explorer tous les genres musicaux depuis la séparation des Beatles. Aussi pléthorique que fouineuse, sa discographie malaxe joyeusement disques pop, enregistrements clas­siques, musique électro (sous le pseudo The Fireman), voire opéra.

Arte ne passe pas à côté de l’événement. Un documentaire inédit réalisé par l’Allemande Judith Voelker tente le pari de synthétiser en moins d’une heure le parcours de ce fils d’une famille de la classe ouvrière né à Liverpool en plein blitz de la Seconde Guerre mondiale. On vous conseille aussi fortement le documentaire qui suit. Réalisé en 2013 par Ryan White, Dans l’antichambre des Beatles a le mérite de raconter l’histoire des Fab Four avec un point de vue différent: celui de Freda Kelly. C’est au Cavern, un club de Liverpool, que cette jeune dactylographe de 17 ans voit les Beatles jouer pour la première fois. Remarquée par Brian Epstein, le manager du groupe, elle sera embauchée comme secrétaire des Beatles, chargée notamment du suivi de leur fan-club tout en préservant la vie privée des quatre garçons dans le vent. Un récit plein d’anecdotes, de tendresse et de “mots qui vont si bien ensemble”.

Sur le même sujet
Plus d'actualité