Finale du concours Reine Elisabeth: qui est le grand favori ?

Pour la seconde année de son histoire, le concours Reine Elizabeth met en avant le violoncelle. Demain soir se tiendra le dernier soir de la finale, et le grand gagnant sera connu. Mais qui est en bonne passe de décrocher le prestigieux prix ?

Concours Reine Elisabeth
Jury du concours international Reine Elisabeth © Belga Image

Ils étaient 66 candidats cette année à tenter leur chance, venant de tous horizons. Et comme le veut la coutume, ils sont douze à avoir été sélectionné et à s’affronter en finale. Parmi eux, on retrouve la violoncelliste belge Stéphanie Huang.  Elle a offert au public et au jury deux très belles prestations en demi-finale.  "Je suis tellement sous le choc. Je suis vraiment très heureuse, et voilà, je n’ai pas de mots pour exprimer ce que je ressens !" s’était-elle livrée à nos confrères de la RTBF.

Un programme imposé

Après la demi-finale, les candidats sélectionnés pour passer en finale sont hébergés à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth. Il leur est demandé d’y étudier une œuvre concertante inédite et ce sans aide extérieure. Les candidats ont une semaine pour s’approprier le concerto et cette année la composition de cette dernière a été confiée à Jörg Widmann. Intitulée 5 Albumblätter, elle sera interprétée par chaque finaliste, tous accompagné du Brussels Philharmonic dirigé par Stéphane Denève.

" Mes 5 Albumblätter sont, comme l’indique le titre de chaque pièce, des hommages à Robert Schumann." s’est confié le compositeur au sujet de son œuvre "Outre la rêverie lyrique, c’est plus particulièrement l’exaltation, l’incandescence et la jeunesse qui me fascinent dans la musique de Schumann, en particulier celle pour le violoncelle. C’était un plaisir de transposer cet enthousiasme dans le présent, dans mon propre langage musical, en sachant que cette musique sera interprétée par de jeunes musiciens, et que ces pages s’inscriront dans leurs doigts et dans leur coeur. J’espère que les jeunes violoncellistes, l’orchestre et le public auront beaucoup de plaisir à découvrir les différents univers des 5 Albumblätter. "

Une finale disputée

Ainsi, depuis lundi, et tous les soirs, deux finalistes interprètent cette composition ainsi qu’un concerto de leur choix. Et une chose est claire, c’est que les jeux sont très loin d’être fait.

D’un côté, nous retrouvons le candidat autrichien, Jeremias Flield qui joue depuis trois mois seulement sur un Stradivarius de 1693 rebaptisé " Gendron " pour l’occasion.  " Mon violoncelle s’appelle " Gendron ", d’après le célèbre musicien français Maurice Gendron qui possédait cet instrument et a joué dessus pendant plus de 40 ans. " explique-t-il C’est un rêve qui devient réalité, pour moi. Et ça arrive une seule fois dans une vie. Je joue sur cet instrument depuis 3 mois seulement, et je prends donc un risque "

Pour la finale, sur l’imposé, il hésite çà et là, tout semble assez nerveux, tendu. Cela manque d’air et de respiration.  En revanche, dans le concerto choisi où c’est une œuvre de Schumann qui est interprétée, c’est tout à fait autre chose. On le sent bien plus à l’aise dans la musique romantique et il nous offre même quelques belles envolées lyriques.

Autre potentielle favorite de cette édition, la candidate coréenne de 24 ans, Hayoung Choi qui livre une prestation tout simplement extraordinaire sur l’imposé, jugée par beaucoup comme l’une des meilleures interprétation. Remplie de présence, d’élégance et de raffinement, la musicienne est tout bonnement époustouflante.Dans son concerto, une pièce du compositeur polonais Witold Lutosławski, elle excelle. Sa performance se clôt même par la première standing ovation de la salle qui se lève pour l’applaudir.

Enfin, l’unique candidate belge du concours semble également en assez bonne posture. Stéphanie Huang qui a démarré l’apprentissage du violoncelle à 4 ans livre en première partie de soirée une très belle prestation sur l’imposé quoi qu’un rien prudente. Cependant, elle se révèle magistrale dans le 2e concerto de Dvorak où elle livre un jeu sincère, tout en maitrise.

Plusieurs prix en jeu

Au total, c’est 6 prix qui seront accordés et la proclamation aura lieu demain soir, le samedi 4 juin vers minuit. Voici les prix distribués :

  • Le Grand prix International Reine Elisabeth. Il s’agit du premier prix. Il s’accompagne de 25 000€
  • Le Prix du Gouvernement Fédéral Belge. Il s’agit du deuxième prix. Il s’accompagne de 20 000€
  • Le prix Comte de Launoit, troisième prix. 17 000€
  • Prix des gouvernements communautaires de Belgique, quatrième prix, offert cette année par le Gouvernement de la Communauté flamande. 12,500 €
  • Prix de la Région de Bruxelles-Capitale, cinquième prix. 10 000€
  • Prix de la ville de Bruxelles, sixième prix. 8000€

De plus, les six lauréats non-classés recevront chacun 2000€

Sans oublier que Musiq3 et la Trois, de même que Canvas/Klara  proposent à leurs auditeurs, téléspectateurs et internautes de choisir parmi les finalistes le candidat de leur cœur.

Rendez-vous donc demain soir pour découvrir le grand gagnant.

Sur le même sujet
Plus d'actualité