Andrew Fletcher, le pilier invisible de Depeche Mode

Membre fondateur de Depeche Mode et présent sur les quatorze albums du groupe, il avait un rôle de ciment sans jamais participer au chant ou à la composition. Il nous a quittés ce 26 mai à l’âge de 60 ans.

Andrew Fletcher de Depeche Mode
© BelgaIMage

Le mystère Andrew

Dave Gahan chante, Martin Gore compose mais Andrew Fletcher il fait quoi?” La boutade était bien connue dans le milieu de la pop. Andrew Fletcher apparaît sur les quatorze albums du groupe et a participé à toutes les tournées sans vraiment être proactif derrière son clavier. Si son rôle était flou, il laisse pourtant un vide immense comme être humain et comme artiste diplomate toujours là pour apaiser les tensions entre Dave Gahan et Martin Gore. Les causes de son décès restent inconnues.

Les débuts à Basildon

Après avoir fondé avec son pote de collège Vince Clarke les éphémères No Romance In China, dans lequel il joue de la basse, et Composition of sound, Andrew Fletcher élargit le projet à l’aube des années 80 en recrutant Martin Gore et puis Dave Gahan. Le groupe prend le nom de Depeche Mode et enregistre son premier album “Speak And Spell” en 1981.

Depeche Mode

© Isopix

Dépression nerveuse

Au sommet de sa popularité, Depeche Mode frôle l’implosion en 1993-1994 lors de la tournée de tous les excès Songs Of Faith And Devotion. Dave Gahan est un junkie, Martin Gore est alcoolique. Andrew picole aussi et plongera dans une grave dépression nerveuse dont il mettra plusieurs années à se remettre.

DJ Fletch

Seul membre du groupe à ne pas avoir sorti un disque solo, il se produit en 2003 comme dj au Dour Festival où il mixe du New Order avec Donna Summer. C’est aussi l’année où il fonde le label Toast Hawai qui ne sortira qu’un seul album du groupe féminin Client.

La dernier interview

Le 29 mars 2017, jour où la Première ministre britannique Theresa May annonce au Parlement qu’elle va déclencher le Brexit, Andrew Fletcher accueille Moustique à Londres pour évoquer “Spirit”, dernier album en date de Depeche Mode. “Depeche Mode est une démocratie, précise-t-il. “Chaque décision doit être validée par les trois membres du groupe. Il y a eu de grosses tensions dans le passé. Mais aujourd’hui l’ambiance est saine. Et c’est le présent qui compte.”

Le dernier concert

Le 26 novembre 2017, Andrew donne son dernier concert belge avec Depeche Mode au Sportpaleis d’Anvers, dans le cadre de la Spirit Tour. Après le EP solo de Martin Gore et l’album “Imposter” de Dave Gahan & Soulsavers, parus durant le confinement, Depeche Mode avait prévu de se retrouver fin de cette année.

Son disque préféré

Paru en 1990, “Violator”, septième album studio de Depeche Mode, était le préféré d’Andrew Fletcher. “C’est la quintessence de Depeche Mode. Le son, les chansons, la production, la cohésion… Tout est parfait sur ce disque”, avait-il confié à Moustique.

Sur le même sujet
Plus d'actualité