?> Core Festival : sept bonnes raisons d’y aller - moustique.be
Search Menu

Core Festival : sept bonnes raisons d’y aller

La première édition du Core Festival se déroule ces 27 et 28 mai dans le parc d’Osseghem, à Bruxelles. Musique, art et nature y seront mis en avant par les organisateurs de Tomorrowland et de Rock Werchter.

Core Festival. Copyright Core Festival

Copyright Core Festival

Nouveau venu dans le calendrier des festivals, le Core, qui se tiendra dans le vendredi 27 et le samedi 28 mai au parc Osseghem, à quelques mètres de l’Atomium, a déjà eu droit à son bashing. " Trop flamand ",  " trop cavalier seul" , " pas assez respectueux de ceux qui étaient là avant… " . Covid ou pas Covid, le petit monde culturel bruxellois a toujours été comme ça. Dans n’importe quelle capitale du monde, on applaudit des deux mains quand une salle ouvre ses portes ou lorsqu’un nouvel événement est organisé. Mais Bruxelles n’est pas n’importe quelle capitale du monde. On constatera aussi que les voix qui se font le plus critiques devant " l’overdose de concerts et de festivals " cet été sont, grosso modo, les mêmes qui dénonçaient la mise sous cloche de la culture et les difficultés économiques du secteur (artistes, équipes techniques, agents) voici quelques mois encore. Soit… Au public à décider. Après tout, c’est sa liberté, ses envies, ses goûts et son portefeuille…Et vu comme ça, le Core a le mérite de bousculer les habitudes et ne manque pas d’atouts.

Une expérience

C’est le terme à la mode dans le monde des festivals et les organisateurs -le Tomorrowland et Rock Werchter – en font bien sûr l’argument clé de leur nouveau bébé. " La nature, la musique et l’art seront au cœur d’une expérience globale immersive ", promettent-ils.

Affiche belge et internationale

Lous And The Yakuza. Copyright Belga

Plus de cinquantaine d’artistes sont programmés sur les quatre scènes. Du hip-hop, de l’électro, de la R&B, de la pop, du jazz, de la néo-soul. Du live, des dj’s sets… Du rappeur old-school Nas, auteur d’un des albums les plus influents de la scène East Coast (" Illmatic " en 1994) à notre notre Lous & The Yakuza, en passant par la fanfare Meute, l’élégant duo électro français The Blaze, le rappeur américain Denzel Curry invité de dernière minute, l’inventive Sylvie Kreusch, la star du dancefloor Paul Kalkbrenner ou la révélation Celeste, c’est du qualitatif. Sur les scènes AltVerda et Orlo, un beau contingent de dj’s belges aussi. Joli

Caribou x 2

Caribou au Core Festival. Copyright Belga

Le Canadien Daniel V. Snaith, dit Caribou (vous comprenez pourquoi), sera présent à deux reprises au Core le samedi 28. Et on se réjouit. Outre sa prestation avec Caribou sur la scène Endoma, il proposera aussi un mix plus techno avec son projet Daphni sur la scène AltVerda.

Action Bronson

Le rappeur et chef cuisinier américain a publié fin avril Cocodrillo Turbo, nouvel album complètement déjanté, qu’il présente en primeur belge le vendredi 27 mai sur la scène Ardo. A ne pas rater !

Vert c’est vert

Le festival entend mettre en avant la flore des lieux. Un système ingénieux de miroirs sera installé dans le parc Osseghem. Les quatre scènes seront décorées par l’équipe de Tomorrowland et on sait que les idées ne manquent pas du côté de Boom. La tolérance " zéro papier " est de mise, tous les gobelets et couverts seront recyclables et le mode de paiement est 100% cashless.

Champignons

Louie Schwartzberg, caméraman, réalisateur et producteur primé, sera également de la partie lors du Core. Sur la scène suspendue Nabo, l’Américain offrira aux festivaliers un regard unique sur le monde fascinant, magique et mystérieux des champignons, par le biais d’images spectaculaires et de vidéos en time-lapse captivantes issues de son documentaire au succès planétaire Fantastic Fungi. Un plaisir garanti pour les yeux et les oreilles, mais aussi une source d’inspiration sur le rôle que peuvent jouer les champignons dans le sauvetage de la planète.

 

Food

Autre argument non négligeable, la malbouffe est exclue du festival avec des food trucks triés sur le volet : au menu, barbecues, fruits de mer, cuisine indienne, street food du Moyen-Orient, cuisine italienne ainsi que des frites belges cuites comme il le faut.
Les vendredi 27 et samedi 28, parc Osseghem. www.corefestival.be