Eurovision 2021: quand Emmanuel Macron s’en mêle

Rappelez-vous, c’était l’an dernier. La France, menée par Barbara Pravi se hisse deuxième au célèbre concours de la chanson. Devant elle, c’est le sulfureux groupe italien Måneskin, et ça ne plait pas spécialement au président français.

Måneskin, gagnant de l'eurovision 2021
© Belga/AFP

C’est parti ! Le coup d’envoi de l’édition 2022 vient d’être lancé. Mais le présentateur français Stéphane Bern qui depuis sa petite cabine perchée au sommet de la salle commente le concours depuis 2015, vient de faire quelques révélations quant à la finale de l’an dernier.

Dans une interview accordée à la BBC, il revient sur la polémique qui avait entouré les lauréats du concours, le groupe Måneskin. Pour rappel, le scandale avait éclaté après que l’on aperçoive le chanteur Damiano David penché sur la table basse, laissant sous-entendre qu’il aurait consommé de la cocaïne en direct. Le groupe s’est immédiatement défendu et exprimé, proposant même de se soumettre à un test anti-drogue. Ledit test était revenu positif.

Vous devez faire quelque chose

Stéphane Bern revient sur cet épisode : " C’était un vrai bordel. J’ai reçu tellement de message sur mon téléphone, notamment un du président français, m’écrivant " Vous devez faire quelque chose, s’il vous plait ". J’en ai même reçu un du ministre français des Affaires Européennes, qui était justement à Rotterdam pour le concours me demandant aussi de faire quelque chose ! Mais je ne pouvais rien faire ! Je ne suis pas le président de l’Eurovision " confie-t-il le sourire aux lèvres.

Parce que ça s’en était joué de peu. Si la première marche était occupée par le groupe italien, affichant un score de 524 points, la France était juste derrière avec un joli total de 499 points. Son meilleur score depuis 1991.

Cette petite différence de voix – Måneskin avait été plébiscité par le public, dépassant ainsi ses concurrents – couplée au scandale entourant le groupe il n’en fallait pas moins pour que le président Emmanuel Macron tente de faire disqualifier le groupe italien.

Une victoire sur le mérite

Il se trouve que la présidente de la European Broadcasting Union, groupe organisateur du concours, est également française… Heureux hasard ou simple coïncidence, cette dernière a néanmoins réagi : " Si nous gagnons, nous le faisons basé sur le mérite ! Pas parce que nous avons disqualifié les premier” témoigne Stéphane Bern qui au cœur de ce maelstrom conclut “Nous ne voulions pas créer de problèmes ni de buzz autour de l’incident, et n’avons donc pas fait de réclamation par la suite. "

Le présentateur ajoute même que " Le président Macron regarde le concours Eurovision chaque année ! Il considère cela comme un acte patriotique important à poser. "

Que nous réservera donc cette édition 2022 ? La finale se tiendra le 14 mai et après une victoire éclante, l’Ukraine serait la grande favorite du concours. À suivre…

Sur le même sujet
Plus d'actualité