Diam’s: comment sont nés ses morceaux cultes

Après plus de dix ans d'absence, Diam's sera présente à Cannes pour présenter son documentaire Salam. L'occasion de se remettre dans les oreilles les morceaux qui l'ont popularisée au début des années 2000.

Diam's @BelgaImage
Diam’s @BelgaImage

De l’ombre à la lumière

Si on vous dit " Nan nan c’est pas l’école qui m’a dicté mes codes " ou encore " Mel’, assieds-toi faut que je te parle ", il y a fort à parier que vous commenciez à chanter. Nous sommes en 2003 et des groupes comme Sniper, IAM ou encore la Mafia K’1 Fry occupent les charts. Mais ça, c’était avant que Mélanie Georgiades débarque dans le game avec son rap percutant et entrainant. Né le 25 juillet 1980 à Nicosie, elle a fait ses premiers pas dans le rap en intégrant le groupe Posse ou encore Instances Glauques de Bagneux. En 1999, elle sort son premier album Premier Mandat qui rencontrera au succès très discret. En 2001, après avoir réalisé le morceau Suzy présent sur la compilation Original Bombattack de la radio Générations 88.2, elle se fait remarquer par Jamel Debbouze. Il deviendra par la suite son ami et l’aidera dans sa carrière.

En 2003, elle présente son album Brut de femme. Grâce à une importance promotion sur les radios dont skyrock et le soutien de Jamel Debbouze, ce second album propulsera la jeune femme sur le devant de la scène. En partie grâce à son hit Dj qui a fait danser tout une génération. S’en suivra une tournée un peu partout en France. Brut de femme deviendra rapidement disque d’or et elle remportera une victoire de la musique pour le meilleur album rap de l’année 2004.

L’explosion

En 2006, Diam’s revient avec son troisième album, Dans ma bulle. Et là, c’est un véritable carton. Composé des morceaux iconiques La boulette, Jeune demoiselle ou encore Confessions nocturnes, l’album deviendra disque de diamant en janvier 2017 et remportera trois prix aux NRJ Music Awards. Suivra une tournée au Zénith de Lille, le Dôme de Marseille mais également à Paris.

Toutes les bonnes choses ont une fin

Se faisant plus discret médiatiquement, son dernier album SOS sortira en 2009 et rencontrera un grand succès. Alors qu’elle décide de se convertir à l’Islam, elle décide de mettre un terme à sa carrière artistique en 2012. Elle sortira un livre autobiographique qui s’écoulera à plus de 70 000 exemplaires. Le 30 septembre 2012, elle apparaîtra pour la première fois voilée sur TF1. La jeune artiste laisse derrière elle des morceaux intemporels et l’image d’une artiste pas comme les autres.

Sur le même sujet
Plus d'actualité