Isha déroule l’histoire d’une vie dans Labrador Bleu (vidéo)

Après son EP “Faites pas chier j’prépare un album”, le rappeur bruxellois Isha sort ce premier disque tant attendu. Très inspiré.

Isha
© Prod.

Un battement de cœur, suivi d’une voix qui commente “Vous voyez, ici on peut voir les mains, puis ici on peut voir les pieds”. Les prémices d’une vie, c’est le lancement qu’a choisi Isha pour ouvrir son premier album, “Labrador bleu”. Et c’est tout un symbole. “Ce début dans une salle d’échographie m’a été inspiré par l’album “Ready To Die” de Biggie, qui démarre avec un accouchement. J’aimais beaucoup l’histoire que ça racontait. J’ai décidé d’ouvrir le mien avec la première échographie, celle où on comprend que notre vie va changer”, détaille l’artiste bruxellois. Un héritage prégnant, puisqu’on retrouve également l’empreinte de The Notorious B.I.G. sur le titre La réincarnation de Biggie. “Au-delà de l’homme, j’aime surtout le côté ultra-technique qu’il avait. Sa manière de rapper, d’utiliser les mots.

Ce phrasé tout particulier se retrouve çà et là au cœur de “Labrador bleu”, un disque dont le titre rend hommage à son frère aîné disparu il y a quelques mois. “Le labrador bleu, c’est le nom de la pierre qu’on a choisie pour la tombe de mon frère.” Un premier album de quinze morceaux qui n’a de premier que le nom finalement, tant Isha a été prolifique ces dernières années, livrant une trilogie d’EP et de nombreux projets dont l’annonciateur “Faites pas chier j’prépare un album”. “Comme tout dans la vie, c’est une histoire de concept. Ce qui a vraiment changé pour ce projet, c’est ma manière d’écrire. Aujourd’hui, je rentre en cabine avec une idée de la thématique, mais sans avoir écrit mon texte à l’avance.” Une ­instantanéité qui insuffle un sentiment d’urgence, au fil des titres qui se déroulent et des rencontres qui les ­ponctuent, comme sur le très réussi Modou, où Isha s’accompagne des services de Limsa d’Aulnay.

Le 26/8. Les Solidarités, Namur.

Dans la playlist de Isha

*** Labrador bleu. Warner

Sur le même sujet
Plus d'actualité