A travers ses chiffres, Spotify joue la transparence

Spotify endosse le costume de la transparence en dévoilant ses chiffres pour 2021. Selon le leader du streaming musical, les artistes ont de plus en plus de chances de voir leur carrière couronnée de succès.

Logo de Spotify, leader du streaming musical
© Belga Image

Avec son site Loud & Clear, lancé l’année dernière, Spotify veut se débarrasser de l’épineuse question de la rémunération des artistes. La plateforme suédoise dévoile la mise à jour de ses chiffres pour 2021. A travers cette démarche, la volonté est d’être transparent. " Nous avons reçu beaucoup d’interpellations légitimes sur la rémunération des artistes ", nous confie Antoine Monin, directeur général de Spotify France et Benelux.

Le streaming rémunère de plus en plus d’artistes

Spotify annonce fièrement que, pour la première fois, plus de 1.000 artistes ont généré plus d’un million de dollars sur sa plateforme. Une prouesse qui ne concerne malheureusement qu’une poignée de chanteurs et musiciens au succès déjà colossal.

Nouvelle un peu plus réjouissante: plus de 50.000 artistes ont généré 10.000 dollars sur Spotify. Cela reste un revenu modeste mais encourageant. " Il y a 20 ans, aux États-Unis, seulement 8.000 artistes vendaient plus de 1.000 CD ", affirme Antoine Monin. " Aujourd’hui avec le streaming, le succès est deux fois moins concentré. Avant, le top 50 des artistes détenait 25% des ventes. Aujourd’hui, c’est 12,5% ", poursuit-il.

Le streaming a permis de diversifier l’industrie musicale. L’accès à la musique pour les auditeurs et les artistes s’est démocratisé. De nombreux artistes indépendants, qui ne sont pas affiliés à une maison de disque, se lancent dans le grand bain musical. Et cela semble réussir à certains. Plus de 28% des artistes ayant généré plus de 10.000 dollars s’auto-distribuent sur Spotify. " La vitesse à laquelle les artistes peuvent se faire connaitre s’accélère ", se réjouit Antoine Monin. Pour preuve: plus de 10 % des artistes ayant généré plus de 10.000 dollars sur Spotify en 2021 ont sorti leur premier titre au cours des deux dernières années. Rencontrer son public n’a jamais été aussi facile.

Spotify et le FC Barcelone

La nouvelle a fait grand bruit la semaine passée. Spotify et le FC Barcelone ont conclu un partenariat d’envergure. Plusieurs médias estiment que la plateforme de streaming devrait injecter environ 70 millions d’euros dans le club catalan par saison, et ce durant quatre ans, soit près de 300 millions d’euros. Mais la plateforme de streaming refuse de communiquer sur la durée du contrat et sur le montant.

" Cette collaboration est un investissement marketing. C’est ce qui permet à Spotify de poursuivre sa croissance. Le FC Barcelone a une image et une audience incroyable, notamment en Amérique latine et en Asie. L’objectif est d’attirer de nouveaux abonnés. Sans communication, on ne grandit pas et on stagne ", justifie Antoine Monin. Qui dit nouveaux abonnés, dit plus de revenus. Spotify reverse environ deux tiers de son chiffre d’affaires aux ayants droits de la musique. Ensuite, c’est aux artistes, compositeurs et maisons de disque de se redistribuer ces revenus. " On espère que cette opération permettra aux maisons de disque de réinvestir pour signer de nouveaux artistes ", lance Antoine Monin.

Près d’un tiers des abonnés à une plateforme de streaming est client chez Spotify, selon les chiffres de l’institut Midia Research. Mais le géant suédois vise toujours plus haut et veut poursuivre son envol. Un travail qui commence à porter ses fruits mais ne permet pas (encore) à une majorité d’artistes de vivre du streaming.

Sur le même sujet
Plus d'actualité