Neil Young vs Spotify: une histoire de gros son?

Quelques jours après avoir quitté Spotify, Neil Young poussait ses fans dans les bras d'Amazon Music.

Neil Young
Belga

Et si le conflit entre Neil Young et Spotify n’avait rien à voir avec Joe Rogan ou la désinformation par rapport au Covid-19 ? Si tout cela était plutôt une histoire de gros son ? Vendredi, quelques jours après avoir retiré son catalogue de Spotify, Neil Young dirigeait ses fans vers le service de streaming d’Amazon. Sur la page de garde du site web The Neil Young Archives, un lien menait l’internaute fan vers une promo d’Amazon Music : quatre mois gratuits (à la place de trente jours habituellement pour les nouveaux abonnés).

Qualité sonore haute résolution

Le même jour, rapporte The Wall Street Journal, le compte twitter US The Neil Young Archives (dont les tweets sont protégés) offrait ce message : " Amazon a été à l’avant-garde pour proposer des fichiers audio haute résolution au grand public et c’est un bon endroit pour écouter mon catalogue entier dans la meilleure qualité sonore disponible. Merci aussi à Apple Music (j’adore Apple) et Qobuz de respecter la qualité sonore haute résolution ".

C’est une longue bataille du Loner : le son des fichiers numériques. Depuis le début de la numérisation, il est très critique envers les services de téléchargement et de streaming car, selon lui, ils ne respectent pas la qualité sonore de l’enregistrement initial. En 2015, il écrivait sur sa page Facebook : " Je n’ai pas besoin que ma musique soit dévaluée par la pire qualité sonore de l’histoire de la diffusion audio ou toute forme de distribution ". Dans la foulée, il avait d’ailleurs été partie prenante de la création d’un lecteur mp3 avec une qualité du son haute résolution, Pono, qui a été un échec commercial – le lecteur était effectivement très particulièrement coûteux.

" Son pourri "

De son coté, Amazon a été parmi les premiers services streaming à proposer la musique en HD sur sa plateforme. Tidal a également rapidement misé là-dessus et Apple a suivi en juin dernier. Spotify ne s’est pas encore lancé dans une offre audio HD. La semaine dernière, dans une lettre ouverte postée sur son site The Neil Young Archives, le chanteur critiquait Spotify, non seulement d’héberger le podcast de Joe Rogan, mais aussi pour son " son pourri ".

" Amazon, Apple Music et Qobuz offrent 100% de la musique d’aujourd’hui et ça sonne bien mieux que le son merdique, dégradé et neutre de Spotify. Si vous soutenez Spotify, vous détruisez une forme d’art. Le business prend le pas sur l’art. Spotify propose la musique des artistes à 5% de sa qualité sonore et vous fait payer comme s’il s’agissait du vrai truc ". Il continuait : " Changez pour une des plateformes alternatives qui soutiennent les arts. Le vrai son y est disponible… Vous n’avez qu’à quitter Spotify et préférer une plateforme qui se soucie vraiment de la musique ".

Crosby, Stills, Nash, Young & Mitchell

A noter que suite à la décision de Neil Young de retirer son catalogue de Spotify, son amie Joni Mitchell a rapidement suivi le mouvement. C’est aujourd’hui au tour de ses vieux potes Crosby, Stills & Nash de retirer à leur tour de demander le retrait de leur catalogue – en solo et en groupe (CS&N et CSN&Y). Une reformation d’un nouveau genre…

Spotify a perdu 2 milliards de dollars de valeur en Bourse suite à cette affaire… Avant de reprendre un cours normal.

Sur le même sujet
Plus d'actualité