Sorties albums: FKA Twigs, en mode introspectif

L’artiste britannique FKA Twigs se dévoile comme jamais sur une brillante mixtape.

Fka Twigs
© Warner

Après un deuxième album (“Magdalena” en 2019) qui a fait l’unanimité, des EP plus expérimentaux et une expérience ­traumatisante au cinéma avec son compagnon d’alors, Shia Labeouf (Honey Boy), qu’elle a accusé publiquement d’abus physiques et psychologiques, FKA Twigs s’est effacée des radars. L’artiste britannique n’a pourtant cessé d’être productive comme le prouve “Caprisongs”. ­Tahliah Debrett Barnett se met toutefois moins la pression en présentant ce projet comme une mixtape plutôt qu’un véritable album conceptuel.

“Lors du premier confinement, j’ai confié à mon entourage que j’étais arrivée au bout du chemin en musique. J’ai essayé de retrouver du plaisir en créant des choses pour moi, plus que pour le monde.” En résulte pourtant un ­disque altruiste d’une grande richesse. Des dix-sept plages où se mêlent interludes, vrais morceaux et esquisses, émergent sa collaboration royale avec The Weeknd (l’excellent Tears In The Club paru en single en 2021), Darjeeling avec Jorja Smith. FKA Twigs amorce aussi de belles ouvertures sur une pop plus formatée (Metal Angel, Pamplemousse) ou à du dancehall à fortes influences jamaïcaines (Papi Bones). Autant de pistes rythmées qui atténuent le propos très sombre de son auteure qui exorcise ici ses souffrances et ses démons intérieurs.

*** Caprisongs. Warner

Sur le même sujet
Plus d'actualité