Dave Grohl se raconte dans The Storyteller

Dans son autobiographie, The Storyteller, Dave Grohl déroule ses souvenirs. Émouvant, intelligent et drôle.

dave grohl sur scène
© BelgaImage

Empêché de partir en tournée avec les Foo Fighters pour les raisons que vous savez, Dave Grohl a eu l’idée de cette autobiographie qui s’inspire des Chroniques de Bob Dylan. Il opte pour des chapitres courts tournant autour d’un événement précis. Et tout y passe. Sa première et unique leçon de batterie (“Dave, tu tiens tes baguettes à l’envers”), sa première tournée américaine (avec le groupe Scream), les années Nirvana, l’envol des Foo Figthers, la naissance de ses trois filles… Le tout en privilégiant ses émotions.

Synthétisée en une vingtaine de pages, son épopée tragique avec ­Nirvana est retracée avec la bonne distance et une rare lucidité. Grohl saisit l’instant où tout a basculé. Soit le 29 septembre 1991, lorsque Kurt Cobain et lui regardent dans une chambre d’hôtel du Texas la première diffusion du clip de Smells Like Teen Spirit sur MTV. “Le clip est passé après 22 h.  Kurt sautait sur le lit. On s’embrassait. Le lendemain, MTV l’a passé en journée et une semaine après, ça tournait en boucle. J’ai compris que nos vies allaient basculer à jamais. Nous étions cernés et il n’y avait aucune issue.” Il explique aussi que, lors d’un barbecue chez Neil Young, en voyant le vétéran rock et son épouse entourés de leurs enfants, il a compris qu’on pouvait concilier sa ­passion rock et son désir d’une vie familiale. Plus qu’une biographie de rockstar, une leçon de vie.

dave grohl sort son autobiographie

**** The Storyteller (en anglais) par Dave Grohl. Simon & Schuster, 384 p.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité