" Icône de la belgitude ", " hors-norme ": les réactions affluent au décès du Grand Jojo

Les témoignages affluaient, mercredi matin, sur les réseaux sociaux, pour rendre hommage au roi de la farandole.

Grand Jojo Belgique belgitude chanteur
©BELGAIMAGE

Le chanteur bruxellois Le Grand Jojo est décédé dans la nuit de mardi à mercredi, à l’âge de 85 ans, des suites d’une longue maladie. Dans un message posté sur le réseau social Twitter, le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Philippe Close, a déclaré que Le Grand Jojo était " la joie qui traverse les générations de Belges ". " Je n’oublierai jamais ses prestations lors du bal national dans les Marolles. Un amoureux de la Belgique et des Belges ", a-t-il reconnu.

La présidente de la Chambre des représentants, Eliane Tillieux, a elle estimé que notre pays perdait " un grand Monsieur de la chanson, une icône de la belgitude ". " Toutes les générations continueront à danser et chanter sur ses incontournables tubes: Jules César, E viva Mexico, Chef un p’tit verre ", a-t-elle ajouté. La ministre des Affaires étrangères, Sophie Wilmès, a abondé dans leur sens. " Nous perdons une figure emblématique de la Belgique, de notre culture populaire, de notre art de faire la fête ", a-t-elle écrit sur Twitter. " Le Grand Jojo restera un artiste hors-norme. Je retiens de notre dernière rencontre (…) son humour décapant et sa gentillesse si naturelle. Il nous manquera ".

La fête nationale n’aura plus jamais la même saveur sans notre Jules César ", a regretté l’échevine bruxelloise de la Culture, Delphine Houba. " J’espère que là où tu te trouves, on n’oubliera pas de te servir un p’tit verre si tu as soif. " Rachid Madrane, président du Parlement Bruxellois, a aussi déploré la perte d’une " figure bruxelloise qui aura marqué la culture populaire ".

" Un homme simple et vraiment cool "

" C’est un peu de notre belgitude qui s’en va aujourd’hui… Le Grand Jojo c’était le roi de la fête. De la fête populaire, rassembleuse et joyeuse ", a déclaré la ministre francophone de la Culture, Bénédicte Linard. Du côté sportif, le RSC Anderlecht a lui aussi rendu hommage au Grand Jojo, " citoyen d’honneur bruxellois ". " Sa voix résonnera à jamais dans notre stade ", peut-on lire sur Twitter.

Batteur du groupe Machiavel et ancien directeur de Classic 21, Marc Ysaye a quant à lui déclaré qu’il aimait bien Le Grand Jojo, " un homme simple et vraiment cool ". " Le tango du Congo est orphelin ", a tweeté le chroniqueur et sommelier Eric Boschman, tandis que l’humoriste Bert Kruisman a lui aussi rendu hommage au Grand Jojo, Lange Jojo en néerlandais.

Sur le même sujet
Plus d'actualité