10 choses à savoir sur Orelsan

Dix ans après la polémique Sale pute, il fait - presque - l’unanimité. Précédé par L’odeur de l’essence, titre et clip incendiaires, son album “Civilisation” fait un carton.

Orelsan sort un nouvel album civilisation
© BelgaImage

Civilisation

Sorti ce vendredi 19 novembre, “Civilisation” est le quatrième album du rappeur caennais Aurélien Cotentin, 39 ans, alias Orelsan. Il était déjà disque d’or avant sa sortie.

Marketing

Précédé de Montre jamais ça à personne, documentaire en six épisodes diffusé en exclusivité sur Amazon Prime, “Civilisation” a aussi bénéficié d’une campagne de diffusion physique exceptionnelle: il en existe quinze versions en format CD, certaines contenant des places de concerts “à vie”.

Critique

Si Moustique estime qu’il s’agit d’un des disques français les plus pertinents de l’année, “Civilisation” est loin de faire l’unanimité dans les médias. Plusieurs confrères français reprochent à Orelsan son manque de renouvellement dans les thématiques abordées et son côté “trop mainstream”.

Polémique

Il semble loin le temps où Orelsan choquait avec sa bouffonnerie de mauvais goût Sale pute qui lui avait valu l’ire des associations féministes en 2009. L’artiste, qui ne joue plus ce titre mais ne regrette rien, a su intelligemment expliquer le contexte de la chanson et éteindre la polémique. Pour contourner la censure, la chanson est référencée sous le titre Sale pute sur le Web.

MySpace

S’il touche un public jeune et hyper-connecté, il doit le début de sa notoriété à un outil Internet “moyen-âgeux” que tout le monde a oublié, à savoir MySpace. C’est sur ce site Web de réseautage social fondé en août 2003 qu’il a diffusé ses premiers morceaux alors que les labels de musique ne s’intéressaient pas à lui.

Garde rapprochée

Comme l’illustre le docu Montre jamais ça à personne, Orelsan est resté fidèle à la même équipe: le beatmaker Skread, Ablaye qui a confondé le label 7th Magnitude (qui gère toutes les sorties d’Orelsan) et monte sur scène avec lui, son frère Clément qui le filme depuis ses débuts et Gringe, l’alter ego du rappeur avec qui il partage l’affiche au sein des Casseurs Flowters.

Invités internationaux

Fantasme personnel ou idée téléguidée, Dernier verre, sa collaboration avec le duo américain The Neptunes (Chad Hugo et Pharrell Williams) est le morceau le plus raté de son nouvel album “Civilisation”.

Silence radio

Comme Adele, dont l’album “30” est sorti le même jour que “Civilisation”, il a opté pour le marketing du silence. Entre deux disques et deux tournées, il est particulièrement discret sur les réseaux sociaux et n’intervient dans le débat de société que sur ses disques. Une stratégie payante.

Stromae

Partageant de nombreux points communs (humilité, discrétion, fidélité à son “clan”, richesse des textes), Orelsan et Stromae sont potes et ont déjà collaboré à plusieurs reprises. C’est à lui qu’on doit la dernière apparition scénique de Stromae monté sur scène lors de son concert à Forest National le 23 mars 2018 pour chanter La pluie.

Concert et festivals belges

Orelsan sera le 25 mars au Palais 12 de Bruxelles. Il doit être annoncé ces prochains jours dans deux gros festivals en Fédération Bruxelles-Wallonie cet été.

Sur le même sujet
Plus d'actualité