Cure de jouvence pour Elton John

Il retarde sa retraite scénique et signe “The Lockdown Sessions”, un album où il est entouré par la nouvelle génération. Rencontre sur Zoom.

Cure de jouvence pour Elton John

“Cet album est plutôt accidentel car je ne pensais pas me mettre à faire de la musique pendant le confinement”, déclarait il y a ­quelques jours sir Elton John lors d’une rencontre médias organisée sur Zoom. Un outil digital que le chanteur pop âgé de 74 ans avoue avoir découvert durant la pandémie et qui lui a particulièrement facilité la tâche pour le bien nommé “The Lockdown Sessions”. Riche de seize morceaux, ce trente-deuxième album d’Elton John est entièrement construit autour de duos enregistrés en studio ou à distance grâce à la technologie du Web. Mais on vous rassure, on n’entend pas de différence entre le “réel” et le “virtuel”. De Dua Lipa (sur le complètement raté Cold Heart) à Damon Albarn (le forcément très Gorillaz The Pink Phantom), la liste d’invités est prestigieuse et complètement éclatée. Avec, comme souvent dans ce genre d’exercice, un résultat inégal. Les moments les plus réussis sont ceux où Elton John se lâche vraiment, par folie ou par sincérité. Avec Olly Alexander (Years & Years), il réinvente ainsi It’s A Sin, chanson des Pet Shop qui critique l’enseignement catholique mais qu’Olly Alexander interprète également dans une nouvelle série télévisée de la BBC sur le Sida. On aime aussi la rencontre improbable avec Eddie Vedder de Pearl Jam sur le très rock E Ticket. Cette confrontation oblige Elton John à sortir de sa zone de confort et c’est réussi. Du côté des vétérans, Stevie Nicks (“Je l’adore, c’est l’une des plus belles voix féminines”) se montre impériale sur Stolen Car tandis que Stevie Wonder fait parfaitement son Stevie sur un Finish Line aux accents Motown.

Confronté à la jeune génération, le septuagénaire s’amuse comme un fou sur la cover de Metallica Nothing Else Matters où une Miley Cyrus à la voix rauque lui donne la réplique. Si le duo avec Lil Nas X sonne comme une rencontre marketing, celui avec Nicki Minja (Always Love You) passe mieux la rampe. “Dans le passé j’ai déjà été assez chanceux de pouvoir collaborer avec Bob Dylan, George Harrison, Leonard Cohen, Aretha Franklin, Ray ­Charles… Je suis plus intéressé aujourd’hui de collaborer avec les jeunes artistes. Ça m’amuse plus. Ce n’était pas réalisable pour cet album, mais j’adorerais travailler avec Billie Eilish un jour.” Pour rappel, Elton John a reporté sa tournée européenne d’adieu prévue cet automne. Il sera les 27 et 28 mai 2023 au Sportpaleis d’Anvers.

Sur le même sujet
Plus d'actualité